Investissement fédéral de 90 402 $ pour des projets du Programme de partenariat en aquaculture

Cap-aux-Meules (Québec), 13 mars 2001 – Georges Farrah, député de Bonaventure-Gaspé-Iles-de-la-Madeleine-Pabok, a annoncé aujourd’hui, au nom de Herb Dhaliwal, ministre des Pêches et des Océans, et de Yves Bastien, commissaire au développement de l’aquaculture, un investissement fédéral de 90 402 dollars pour deux projets lancés dans la foulée du Programme de partenariat en aquaculture (PPA).

« Le gouvernement fédéral s’est engagé à promouvoir une industrie aquacole solide et viable au Canada », a affirmé M. Farrah. « Cet investissement considérable mettra à la disposition des membres de cette industrie en pleine croissance les outils nécessaires pour établir des partenariats entre eux et pour travailler en commun à des projets dont l’industrie tirera profit pendant plusieurs années. »

L’annonce a porté sur les deux projets ci-dessous :

  • Le Regroupement des Mariculteurs du Québec a reçu 10 000 dollars pour le colloque sur la mariculture tenu les 23 et 24 février 2001, à Carleton (Québec).
  • L’Université du Québec à Rimouski recevra 80 402 dollars pour mettre en place des outils et un processus qui serviront à évaluer efficacement le potentiel de production de différentes espèces d’invertébrés marins au Québec et au Canada atlantique.

« Je félicite l’industrie et ceux qui l’appuient d’avoir organisé le colloque de fin février dernier sur la mariculture », a déclaré M. Bastien. « Le colloque a été une excellente occasion pour des experts du domaine de se réunir et de partager leurs idées sur l’avenir de cette industrie en pleine croissance. »

« Le potentiel de diversification dans l’industrie aquacole est considérable en ce qui a trait aux mollusques, aux crustacés et à d’autres invertébrés marins. Les projets financés aideront à déterminer les lacunes dans les connaissances, à orienter les priorités de recherche et à évaluer le potentiel de production d’invertébrés marins dont le secteur commercial ne fait actuellement pas l’élevage. »

Le Programme de partenariat en aquaculture est financé par le Bureau du commissaire au développement de l’aquaculture. Ce Programme de trois ans, lancé en avril 2000, vise à aider les membres de l’industrie aquacole du Canada à établir des partenariats et à travailler en commun à des projets qui ont une portée nationale ou régionale. Des fonds totalisant 600 000 dollars par année sont disponibles en vertu de ce Programme. Les projets sont acceptés quatre fois par année.

L’aquaculture constitue le secteur de production alimentaire dont l’expansion est la plus rapide au monde, avec un taux de croissance annuel de 11 p. 100. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, la production globale du secteur aquacole s’élève chaque année à environ 40 millions de tonnes, pour une valeur de 50 milliards de dollars américains. Près du tiers du poisson consommé dans le monde est produit par le secteur aquacole.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Pêches et Océans Canada

http://www.dfo-mpo.gc.ca/

Commentaires