La FCA appuie les céréaliculteurs des Prairies

Ottawa (Ontario), 31 octobre 2000 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) appuie la Saskatchewan Association of Rural Municipalities (SARM) qui demande que l’on vienne davantage en aide aux agriculteurs dont les revenus ont été sérieusement affectés, en raison de la baisse du prix des produits sur les marchés, baisse occasionnée par les avantages concurrentiels déloyaux et par des conditions climatiques désastreuses.

« Les agriculteurs canadiens ne bénéficient pas du même appui que reçoivent leurs homologues américains et européens », a déclaré M. Bob Friesen, le président de la FCA, lors d’une conférence de presse organisée par la Saskatchewan Association of Rural Municipalities. « Les producteurs de céréales et de graines oléagineuses, des Prairies et de l’Ontario, ne répondent pas aux critères des programmes de protection du revenu agricole. Ils sont frustrés par l’inexistence de solutions à long terme.» Les organismes qui représentent les agriculteurs examinent de près la situation politique, au cours de ces premières semaines de campagne électorale, et attendent de voir si l’agriculture fera l’objet de plans à long terme. «Du point de vue des agriculteurs, les élections sont un indicateur de la volonté politique. Les producteurs alimentaires désirent connaître exactement ce que chacun des partis se propose de faire à l’égard des collectivités agricoles », d’expliquer M. Friesen.

Les mesures nationales de soutien économique demeurent à un faible niveau embarrassant, si on les compare à celles prises par les États-Unis et par l’Union européenne. En 1997, lorsque le Canada consacrait un dollar au soutien agricole, les États-Unis en consacraient 2,06 $, les résidants de l’Union européenne 2,14 $ et le Japon 3,47 $.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture

http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires