La FNSEA condamne les actions violentes des éleveurs

Paris (France), 16 janvier 2002 – Le président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) Jean-Michel Lemétayer a condamné les actions des éleveurs dans l’Ouest de la France, mais a demandé aux Français de comprendre leur « situation extrêmement difficile ».

« Il est évident qu’on ne peut pas cautionner ce qui pourrait mettre en jeu la vie de nos concitoyens. Je ne cautionne pas ces événements, je les regrette bien évidement », a commenté M. Lemétayer sur RTL après la perturbation du trafic SNCF et le dépôt d’un engin technique sur les rails à Tiercé, près d’Angers.

« Je veux que vraiment l’opinion comprenne la situation dans laquelle se trouve l’élevage parce que c’est vraiment une situation extrêmement difficile », a souligné le président de la FNSEA. « Elle ne doit pas conduire à ces excès-là c’est évident, mais on vit une situation dramatique ».

En prévision de nouvelles manifestations des éleveurs, Jean-Michel Lemétayer a estimé que « les difficultés que vivent les agriculteurs, il faut qu’ils les expriment, ils ont le droit de les exprimer. D’autres ont exprimé leur problème également à l’opinion mais il faut le faire en respectant les biens et les personnes ».

La SNCF a porté plainte pour acte de malveillance.

Mercredi, le trafic des TGV a été très perturbé dans tout l’Ouest de la France, en raison du blocage des voies SNCF par des agriculteurs, un mouvement de protestation initié par le CNJA (Centre national des Jeunes agriculteurs) contre le plan d’aide du gouvernement aux éleveurs bovins jugé insuffisant.

Source : AP

Commentaires