La glomaline en photos

USDAk9968-1

PHOTO : Sara Wright, USDA. Champignon mycorhizien sur une racine de maïs. Les filaments sont les hyphes, recouvertes de glomaline, révélée par une teinture verte.

La glomaline, c’est cette « colle » naturelle qui favorise la formation d’agrégats. Dans un sol en santé et peu perturbé, elle prolifère, au bénéfice de la structure de ce sol.

Le Bulletin.com a déniché pour vous ces photos, qui proviennent du Service de recherche agricole (ARS) du USDA.

Saviez-vous que la glomaline n’a été découverte qu’en 1996, par la chercheuse Sara F. Wright, du USDA?

PHOTO : Kristine Nichols, USDA

La glomaline est une protéine du sol, plutôt collante. On la trouve sur les hyphes (des filaments) et les spores de champignons mycorhiziens, dans la matière organique du sol. Cette présence est révélatrice d’un sol en santé, souvent le résultat de pratiques de travail du sol réduit et d’une abondance de résidus de culture.

La glomaline aurait la capacité de stabiliser les agrégats, en reliant des particules fines de limon, de sable ou d’argile.

PHOTO : Kristine Nichols, USDA - La glomaline (en vert) contribue à la formation d'agrégats d'un ou deux millimètres.

PHOTO : Kristine Nichols, USDA – La glomaline (en vert) contribue à la formation d’agrégats d’un ou deux millimètres.

Ces agrégats offrent au sol une structure qui lui permet de résister à l’érosion, de retenir de l’eau et les minéraux et même d’améliorer l’aération du sol.

Sources :
Corn & Soybean Digest
Wikipedia

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires