La Grande-Bretagne annonce la fin de l’épidémie de fièvre aphteuse

Londres (Grande-Bratagne), 14 janvier 2002 – L’épidémie de fièvre aphteuse apparue en février 2001 en Grande-Bretagne, qui a entraîné l’abattage de millions de têtes de bétail, est terminée, a annoncé le ministère britannique de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales.

La dernière région encore sous surveillance, le Northumberland dans le nord-est de l’Angleterre, devait être déclarée saine mardi à zéro heure.

Quelque 2030 cas de fièvre aphteuse ont été recensés en Grande-Bretagne depuis l’apparition fin février de la maladie dans un abattoir près de Londres. Les conséquences ont été désastreuses pour les agriculteurs, les éleveurs et professionnels du tourisme.

La fièvre aphteuse, une affection très contagieuse inoffensive pour l’homme, provoque chez le bétail l’apparition de nombreuses aphtes qui l’empêchent de se tenir debout et de s’alimenter, entraînant son dépérissement.

Plus de quatre millions de moutons, chèvres et bovins ont été abattus dans 9867 abattoirs et exploitations agricoles britanniques pour empêcher la propagation de la maladie. Les opérations de nettoyage et de désinfection des établissements concernés vont se poursuivre, a précisé le ministère.

Source : AP

Commentaires