Le commerce de gros avance de 6,3 pour cent durant l’an 2000

Ottawa (Ontario), 20 février 2001 – Durant l’année 2000, les grossistes ont placé leurs biens et services à hauteur de 380,3 milliards $, un gain de 6,3 pour cent comparé à 1999, disait mardi Statistique Canada.

Cette progression du commerce de gros, à la sortie de la crise asiatique de 1998, a persisté au fil de l’année 1999, mais maintenant elle « semble ralentir », note l’agence. Ainsi au second semestre de 2000, les ventes ont faibli un peu, soit avec un gain de 0,2 pour cent au troisième trimestre et une diminution de 0,3 pour cent au quatrième.

Quatre des 11 groupes recensés montaient en 2000, mais bien moins que l’année d’avant. Celui de l’automobile a gagné 5,8 pour cent, après avoir bondi de 14,2 pour cent en 1999; les bois et matériaux pour bâtir ont pris 1,1 pour cent en 2000 comparé à 13,0 pour cent un an plus tôt.

Inversement, les ventes en gros ont chuté de 2,8 pour cent au rayon des machines, matériel et fournitures agricoles, dans celui des vêtements (1,7 pour cent), celui des ordinateurs logiciels et autres (0,9 pour cent).

En agriculture, les revenus tirés des récoltes diminuent encore, comme depuis le début de 1998 en fait, cela à cause de l’abondance des stocks mondiaux et des prix faibles des oléagineux et céréales.

D’autres secteurs ont avancé par rapport à 1999, comme les machines, matériel et fournitures industriels, de 12,2 pour cent, la catégorie englobant les produits chimiques industriels, papier journal et articles de divertissement de 11,8 pour cent, celle des boissons, médicaments et tabac (9,3 pour cent) et les articles ménagers (5,4).

Toutes les provinces ont vu croître le volume en 2000, les grossistes de l’Alberta avec un bond de 12,7 pour cent bénéficiant d’une relance de l’industrie pétrolière en 2000.

Au Québec, en décembre 2000, les ventes en gros totalisaient 6,64 milliards $, en baisse de 0,3 pour cent sur novembre mais en hausse de 3,9 pour cent par rapport à décembre 1999.

En Ontario, elles étaient à 15,71 milliards $, en hausse comparé aux deux mêmes périodes, soit de 0,6 et 1,6 pour cent respectivement. Au Nouveau-Brunswick, ce montant mensuel se chiffrait par 383 millions $, en recul de 2,4 pour cent comparé à novembre, de 5,1 pour cent versus décembre 1999.

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada

http://www.statcan.ca/

Commentaires