Le fédéral continue de défendre les intérêts du secteur agricole canadien à l’OMC

Ottawa (Ontario), 8 février 2008 – L’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a diffusé la déclaration suivante en réponse à la publication de la nouvelle ébauche des modalités sur l’agriculture préparée par Crawford Falconer, président des négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l’agriculture.

« Dans ce document, le président énonce des idées et des propositions qui lui sont propres sur un terrain d’entente possible en ce qui concerne les engagements pour l’agriculture. Bien que le texte ne reflète pas un consensus entre les membres de l’OMC, il nous permet de réagir en vue de faire avancer les pourparlers à Genève.

« Le Canada accueille favorablement de nombreuses idées formulées par le président. Il est bien évident qu’il y a toujours de grandes questions à régler, mais nous faisons des progrès dans la réalisation d’importants objectifs pour le Canada, plus particulièrement pour nos producteurs et nos exportateurs. Nous voulons notamment obtenir des réductions considérables du soutien interne ayant un effet de distorsion sur le commerce, des améliorations en matière d’accès au marché et l’élimination de toute forme de subventions à l’exportation.

« Par ailleurs, le Canada est toujours très préoccupé par les idées sur les produits sensibles contenues dans le document. Les opinions exprimées dans ce document vont à l’encontre de la position ferme adoptée par le Canada sur cette question.

« J’ai écrit à M. Falconer pour lui dire que je soutenais les efforts qu’il a déployés récemment pour faire progresser les négociations. Parallèlement, j’ai clairement réaffirmé l’appui indéfectible de notre gouvernement à la gestion de l’offre. Le Canada continue de s’opposer fermement à des réductions tarifaires ou à une augmentation des contingents tarifaires dans le cas des produits sensibles. Il s’agit-là d’un élément fondamental de la position de négociation du Canada.

« Dans le cadre des négociations de l’OMC, le gouvernement du Canada cherche toujours à atteindre un résultat ambitieux qui profitera à l’ensemble du secteur agricole canadien, y compris aux industries soumises à la gestion de l’offre et à celles axées sur l’exportation. Nous continuerons à poursuivre énergiquement tous les objectifs du Canada à Genève à mesure que les négociations évoluent. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires