Le fédéral et le Manitoba investissent 17,2 millions de dollars dans l’industrie du boeuf

Winnipeg (Manitoba), 11 juillet 2007 – Le gouvernement du Canada et la Province du Manitoba investissent 17,2 millions de dollars dans l’industrie du boeuf de la province pour aider celle-ci à enrayer plus rapidement l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans le cheptel bovin canadien.

« Le nouveau gouvernement du Canada reconnaît les efforts considérables que déploient notre industrie du boeuf et notre secteur de l’élevage bovin pour assurer une plus grande salubrité et la meilleure qualité possible des produits de boeuf », a déclaré l’honorable Vic Toews, président du Conseil du Trésor et député de Provencher, au nom de l’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé. « Nous sommes heureux de contribuer au financement du programme du Manitoba et d’aider ainsi l’industrie à s’adapter à l’interdiction renforcée frappant les aliments du bétail. »

« Grâce au renforcement de cette interdiction, visant à éliminer toute possibilité que les matières à risque spécifiées (MRS) puissent se rendre jusqu’aux bovins par le biais de n’importe quelle source alimentaire, nous franchissons une autre étape importante pour ce qui est de l’appui au secteur de l’élevage bovin du Manitoba, a déclaré Mme Rosann Wowchuk, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Initiatives rurales du Manitoba. L’industrie et le gouvernement, en travaillant ensemble, présentent un front fort et uni à nos clients, à l’échelle nationale et internationale, pour éliminer toutes les sources d’ESB de la chaîne alimentaire humaine et animale. »

L’interdiction renforcée frappant les aliments du bétail, que met en application l’Agence canadienne d’inspection des aliments, a été annoncée pour la première fois en juin 2006. Elle interdira l’usage de MRS – tissus qui peuvent abriter l’agent responsable de l’ESB – dans tous les aliments pour animaux de ferme, la nourriture pour animaux de compagnie et les engrais. Ces nouvelles mesures entrent en vigueur le 12 juillet 2007.

Les fonds annoncés aujourd’hui aideront l’industrie manitobaine de transformation du boeuf à se conformer à ce nouveau règlement.

Cette aide financière fédérale de 10,3 millions de dollars offerte au Manitoba s’inscrit dans un engagement de 80 millions de dollars favorisant les programmes d’élimination des MRS lancés partout au pays. Une entente fédérale provinciale prévoit l’appui aux programmes provinciaux au moyen de partage des coûts, soit de 60 p. 100 et de 40 p. 100 respectivement. Les fonds versés au Manitoba par le fédéral complètent la contribution provinciale de 6,9 millions de dollars.

L’application efficace de ce renforcement décrété par le Canada protégera la santé des animaux et renforcera les marchés du secteur de l’élevage bovin et de l’industrie du boeuf au Canada et à l’étranger. Le nouveau gouvernement du Canada s’engage à assurer un avenir sans ESB pour les troupeaux de bovins canadiens. En mai 2007, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a reconnu les programmes canadiens de surveillance et d’éradication de l’ESB en désignant officiellement le Canada comme pays présentant un risque maîtrisé à l’égard de l’ESB.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires