Le gouvernement du Québec continuera de défendre l’industrie laitière

Québec (Québec), 9 juillet 2001 – C’est avec déception que le ministre d’État aux Régions et ministre de l’Industrie et du Commerce, responsable du commerce extérieur, M. Gilles Baril, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, ont pris connaissance de la décision du Groupe spécial de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui examinait la conformité des mécanismes canadiens pour le lait d’exportation.

Alors que l’industrie laitière s’était conformée à une série de critères énoncés dans une décision de l’OMC de 1999, le Groupe spécial conclut, malgré tout, que les mesures en matière d’exportation des produits laitiers sont non conformes. Il semble que des critères différents de ceux mis de l’avant en 1999 aient été employés dans l’analyse du Groupe spécial.

« Nous avions respecté les lignes directrices des décisions originales de l’OMC. Nous avons maintenant l’impression de devoir répondre à de nouvelles exigences », a indiqué M. Baril.

Les ministres ont tenu à souligner qu’à la suite de l’apparition de nouveaux critères d’analyse dans la décision du Groupe spécial, le gouvernement fédéral se devait d’annoncer qu’il allait porter cette décision en appel.

Le gouvernement du Québec examine actuellement en détail le rapport du Groupe spécial en vue de préparer l’appel. « Nous mettrons tout en œuvre, de concert avec l’industrie laitière, afin de renverser cette décision et assurer l’essor de ce secteur », a déclaré M. Arseneau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Ministère de l’Industrie et du Commerce

http://www.mic.gouv.qc.ca/index.html

Organisation mondiale du commerce (OMC)

http://www.wto.org/

Commentaires