Le gouvernement McGuinty aide les producteurs ontariens

Toronto (Ontario), 29 mars 2005 – Le gouvernement McGuinty intensifie l’aide destinée aux producteurs ontariens, d’une part par le biais d’une aide financière additionnelle allouée aux producteurs de céréales et d’oléagineux et, d’autre part, par la mise sur pied d’un tout nouveau fonds de transition pour les tabaculteurs, a annoncé aujourd’hui par le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Steve Peters.

« Nous reconnaissons et apprécions pleinement la contribution du secteuragricole au bien-être économique et social de chaque Ontarienne et de chaqueOntarien. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre à la disposition desproducteurs de l’Ontario un fonds additionnel de 129 millions $, a déclaréMonsieur Peters. Nous sommes déterminés à collaborer avec tous lesintervenants de l’industrie, afin que nos producteurs, nos fabricants deproduits alimentaires et nos collectivités rurales connaissent un avenirmeilleur et plus encourageant. »

Par le biais du nouveau Fonds de transition pour les collectivitéstabacultrices de 50 millions $, le gouvernement allouera 35 millions $ auxtabaculteurs souhaitant quitter l’industrie du tabac. Les collectivitéstabacultrices recevront en partage 15 millions $ pour encourager l’innovationet la diversification de l’économie.

« Les collectivités ontariennes savent quelle est la meilleure formed’aide pour leurs résidents et sont les mieux placées pour trouver dessolutions locales, a déclaré Maria Van Bommel, adjointe parlementaire auprèsdu ministre des Affaires municipales et du Logement (rural). En finançant unprogramme de transition communautaire, nous aidons les collectivités dans lesrégions tabacultrices à trouver des solutions innovatrices susceptibles de setraduire par une prospérité à long terme. »

« Nous sommes très heureux de voir le gouvernement participer àl’ajustement de l’aide apportée aux tabaculteurs, a déclaré Fred Neukamm,président de l’Office de commercialisation des producteurs de tabac jaune.Cette annonce est un premier pas dans la bonne direction, soit un échangefructueux qui permettra de trouver une solution à long terme pour nosproducteurs — une solution incluant forcément la participation dugouvernement, des fabricants de tabac et des tabaculteurs. »

Le gouvernement contribuera également 79 millions $ par le biais duProgramme d’assurance du revenu de marché, de sorte que les producteurs decéréales et d’oléagineux admissibles reçoivent la totalité de la contributionde la province, soit 40 %, pour l’année 2004 du programme et ce, avant laplantation du printemps. Ce sont là de nouveaux fonds s’ajoutant aux 88millions $ alloués au début du mois aux producteurs participant au Programmed’assurance du revenu de marché. Le gouvernement entend poursuivre sacollaboration avec l’industrie pour trouver une solution à long terme.

« J’aimerais remercier le ministre Peters et le gouvernement de l’Ontariopour leur engagement envers les producteurs », a déclaré Tom Cox, président del’Integrated Grain Processors Co-operative et producteur de culturesindustrielles. « Grâce à ces fonds, nous allons pouvoir planter sans craintecette année. En outre, l’engagement du gouvernement à trouver des solutionsplus durables nous fait entrevoir un avenir meilleur pour l’industrie. »

« En dépit du fait que les effets négatifs de la forte baisse du cours desproduits de base sur la collectivité agricole constituent un enjeu d’envergurenational, notre gouvernement a néanmoins su faire preuve de leadership, aajouté monsieur Peters. »

L’Ontario contribuera sa part aux paiements d’assurance du revenu de marché pour l’année 2004 du programme
Le gouvernement de l’Ontario allouera la somme additionnelle de 79 millions $ au Programme d’assurance du revenu de marché, et verseraégalement des paiements additionnels aux producteurs de céréales etd’oléagineux admissibles, à temps pour la plantation du printemps.

Les gouvernements fédéral et provinciaux et les producteurs se partagentles coûts du Programme d’assurance du revenu de marché. Le programme degestion du risque vient en aide financièrement aux producteurs de céréales etd’oléagineux participants lorsque les prix du marché chutent en dessous d’unemoyenne historique. Ce programme est conçu de façon à assurer aux producteursun revenu équivalent à 90 pour cent du prix de vente moyen de leurs denrées etde leur rendement historique moyen.

Afin de permettre aux producteurs ontariens de recevoir les paiementsadditionnels avant la plantation du printemps, ces paiements seront calculésd’après les rendements anticipés des cultures de 2004.

Conformément aux conditions du Cadre stratégique pour l’agriculture(CSA), le Programme d’assurance du revenu de marché, ainsi que d’autresprogrammes de gestion du risque particulier à chaque province, prendront finavec l’année du programme 2004. Les représentants du gouvernement et del’industrie poursuivent leur travail sur une nouvelle génération de programmesqui répondront mieux aux besoins du secteur agricole diversifié de l’Ontario,tout en reflétant les objectifs du CSA.

Outre les groupes de travail mentionnés ci-dessus, le gouvernement a missur pied un Comité consultatif des programmes de gestion des risques desentreprises composé de quatre membres. Le comité aura pour tâche d’évaluerjusqu’à quel point les deux programmes nationaux actuels de gestion du risque(le Programme canadien de stabilisation du revenu agricole, l’Assurance-production) fournissent une stabilisation adéquate du revenuagricole aux producteurs ontariens. Il devra également faire desrecommandations sur les modifications éventuelles nécessaires ou sur lacréation de nouveaux programmes ou de nouveaux éléments de programme.

De l’aide pour les tabaculteurs de l’Ontario et leurs collectivités
Le Fonds de transition pour les collectivités tabacultrices est unnouveau fonds doté de 50 millions $ conçu pour venir en aide aux tabaculteursde la province et à leurs collectivités. Le gouvernement de l’Ontario allouera35 millions $ à l’Office de commercialisation des producteurs de tabac jaunepour venir en aide aux tabaculteurs souhaitant quitter l’industrie du tabac.Quinze (15) millions $ seront administrés par les Sociétés d’aide audéveloppement des collectivités existant dans les régions de culture du tabacafin d’aider au développement économique durable à long terme.

Le gouvernement reconnaît que sa stratégie antitabac, conçue pouraméliorer la santé des Ontariennes et des Ontariens en réduisant l’usage dutabac dans la province, aura un effet négatif sur les tabaculteurs et surleurs collectivités en faisant diminuer la demande pour leur produit. Ce fondssera complémentaire à la stratégie.

« Au nom des résidentes et des résidents du comté de Norfolk, je tiens àremercier M. Peters pour avoir si bien représenté la région de culture dutabac de l’Ontario, a déclaré Rita Kalmbach, mairesse du comté de Norfolk.Grâce à l’aide apportée, les collectivités comme la nôtre pourront envisagerun avenir meilleur. »

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Canada, monsieurMitchell, promettait en octobre 2004 un fonds de transition de 71 millions $pour venir en aide aux tabaculteurs de l’Ontario et du Québec. Le gouvernementde l’Ontario s’attend à ce que l’Office de commercialisation des producteursde tabac et les sociétés de développement économique travaillent de pair avecle gouvernement fédéral pour la création et la mise en oeuvre de programmescomplétant les initiatives fédérales.

L’Ontario compte environ 770 tabaculteurs, comparativement à presque 1 100 en 1998. Les revenus des cultivateurs de tabac ont chuté d’environ 140 millions $ entre 1998 et 2004. La récolte de 2004 a rapporté 87,9 millionsde livres de tabac, comparativement à 94,1 millions de livres en 2003, et à154,9 millions de livres en 1997.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario
http://www.gov.on.ca/OMAFRA/french/

Commentaires