Le gouvernement McGuinty doublera les analyses d’eau dans les abattoirs de l’Ontario

Toronto (Ontario), 22 mars 2004 – Dans le cadre de son engagement à protéger la santé et la sécurité des Ontariens, le gouvernement McGuinty a annoncé qu’il doublera la fréquence des analyses d’eau dans les abattoirs détenteurs d’une licence provinciale.

« Etant donné le ruissellement printanier, il est plus important quejamais de surveiller la sécurité de l’approvisionnement en eau des abattoirsde la province », a déclaré Steve Peters, ministre de l’Agriculture et del’Alimentation. « C’est pourquoi je donne la consigne au personnel de doublerle nombre d’analyses d’eau qui sont effectuées chaque mois à cesinstallations. »

« A l’heure actuelle, la province dispose d’un programme scientifique surla qualité et la sécurité de l’eau dans le cadre duquel les inspecteurs desviandes prélèvent des échantillons d’eau à chaque abattoir. Par mesure deprécaution, le personnel effectuera désormais des analyses d’eau au moinsquatre fois par mois pour les usines de traitement qui utilisent de l’eau depuits et deux fois par mois pour celles qui utilisent de l’eau fournie par lesmunicipalités.

En vertu de la Loi sur l’inspection des viandes (Ontario), tous lesabattoirs ontariens titulaires d’une licence provinciale doivent disposerd’eau potable chaude et d’eau potable fraîche. De grandes quantités d’eau sontutilisées par les usines de traitement de la viande et de transformation desaliments, et ce, de diverses façons, notamment pour le nettoyage et commeingrédient dans plusieurs produits manufacturés.

« Le gouvernement étudiera également la possibilité d’effectuer desanalyses d’eau dans l’ensemble du secteur de la transformation des aliments enOntario », a affirmé M. Peters. « Ce changement concret et positif aidera àassurer que nos approvisionnements en eau et en viandes demeurent sains etsécuritaires. »

Commentaires