Le marché des grains en 2013

Comme l’explique notre blogueur, Jean-Philippe Boucher, c’est dans son prochain rapport, le 11 janvier, que le USDA jettera les bases finales de ce qu’auront été les récoltes américaines (rendements, superficies récoltées et productions finales).

Est-ce que 2013 sera à l’image de 2012? De nouveaux prix historiques? Des soubresauts de plusieurs dizaines de dollars la tonne en quelques jours et semaines? Ou encore une chute sans précédent?

Pour l’instant, comme le rapporte le site Grainwiz, les marchés sont relativement au neutre malgré le léger rebond qui a marqué la journée de lundi, après l’annonce d’une commande de 102 000 tonnes de maïs aux Etats-Unis. Il demeure que les exportations réelles demeurent 55% sous le rythme de l’an dernier.

Les humeurs des marchés ont un impact de plus en plus important sur la santé de l’agriculture et une analyse sommaire de la situation mondiale nous permet de conclure que ces tendances sont là pour rester.. le portrait de 2012 pourrait très bien ressembler à 2013.

Ainsi, puisque la hausse des intrants s’explique mondialement par l’augmentation de la population mondiale et de la consommation de viande, les céréales sont en demande et se vendent donc plus chères sur les marchés mondiaux.

Cette hausse entraine des impacts majeurs sur les élevages qui ont du mal à faire face à l’augmentation des coûts de production. Un cercle vicieux s’en suit : les agriculteurs qui le peuvent agrandissent leurs exploitations pour cultiver davantage. Les autres cherchent à acquérir de nouvelles superficies : les prix des terres augmentent puisque la demande pour les terres augmente ce qui crée également une pression sur le foncier. La situation sera-t-elle différente en 2013 ?  À suivre…

à propos de l'auteur

Articles récents de Isabelle Bérubé

Commentaires