Le ministre Arseneau suspend l’application du CSRA

Québec (Québec), 21 mars 2003 – Suite à une recommandation de La Financière agricole du Québec, formulée lors de la séance du 21 mars de son conseil d’administration et tenant compte des représentations de l’UPA, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, a accepté de suspendre l’application du Compte de stabilisation du revenu agricole (CSRA) en 2002 et 2003 pour les productions agricoles couvertes par l’Assurance stabilisation du revenu agricole (ASRA). Le ministre a demandé à La Financière agricole de prendre les mesures appropriées pour y donner suite. Les modalités particulières pour l’application de cette décision seront communiquées incessamment.

« L’application du CSRA parallèlement aux démarches entreprises par Agriculture et Agroalimentaire Canada afin de modifier son intervention en matière de sécurité du revenu agricole crée beaucoup d’incertitude et de confusion dans le milieu agricole québécois. Il aurait été irresponsable d’aller de l’avant avec le CSRA sans connaître les conséquences que les changements proposés par le fédéral auront au Québec », a déclaré le ministre.

Alors que le gouvernement fédéral propose d?instaurer un nouveau programme agricole canadien de sécurité du revenu et de se retirer complètement du financement des programmes compagnons, M. Arseneau estime qu’il était justifié de prendre un temps d’arrêt afin de mieux évaluer l’ensemble de la situation et d’en mesurer clairement les impacts.

Par ailleurs, le ministre tient a préciser que le CSRA sera maintenu pour les productions agricoles non stabilisées et non contingentées, pour les productions apicoles et horticoles ainsi que pour les productions déjà inscrites au CSRN et qui sont admissibles au CSRA dès 2002.

Rappelons que suite aux demandes du gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec s’est engagé à développer un programme d’intervention basé sur le revenu global des entreprises agricoles. Ainsi, La Financière agricole a entrepris en 2000, en partenariat avec l’UPA, de mettre en oeuvre le CSRA, un programme universel de protection du revenu agricole adapté aux réalités spécifiques de l’agriculture québécoise.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires