Le poulet du Québec à l’honneur durant tout le mois de mai

Montréal (Québec), mai 2006 – Le Conseil du poulet du Québec lance un tout nouvel événement annuel intitulé « Le Mois du poulet » afin de célébrer la viande la plus appréciée au Québec. Durant tout le mois de mai, le poulet se trouvera donc mis en vedette dans les restaurants et les supermarchés afin de redécouvrir cet aliment réputé pour son bon goût, sa richesse nutritive et sa qualité.

En plus d’être délicieux, faible en gras et simple à cuisiner, le poulet du Québec est élevé dans le plus grand respect des normes de qualité internationales. Les éleveurs mettent tout en oeuvre afin d’offrir aux consommateurs un poulet de premier ordre, un poulet bien élevé, indique Christian Dauth, président du Conseil du poulet.

« Les consommateurs peuvent avoir confiance dans la qualité du poulet du Québec. Au Canada, le système d’inspection de la volaille figure parmi les meilleurs au monde en matière d’innocuité et de salubrité », ajoute encore Martine Boulianne, DMV, PhD, Dip ACPV, titulaire de la chaire de recherche avicole de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

Des mythes qui perdurent
Malgré que le poulet du Québec profite des meilleures conditions d’élevage au monde, les Québécois entretiennent encore certains mythes. Par exemple, les poulets du Québec ne reçoivent aucune hormone de croissance, et ce, depuis plus de 40 ans! Ils ne sont pas élevés en cage mais bel et bien en liberté à l’intérieur de poulaillers afin de les protéger contre les prédateurs et les intempéries, et pour permettre un contrôle rigoureux des maladies. Les poulaillers sont équipés de systèmes de ventilation et de chauffage hautement perfectionnés où les poulets ont accès à de l’eau fraîche et de la nourriture à volonté. Autre fait, tous les poulets du Québec sont nourris de grain, avec du maïs, du blé et de l’orge. Suite à ce constat, il importe donc pour le Conseil du poulet d’informer les consommateurs des conditions d’élevage du poulet qui se caractérisent, en outre, par le respect absolu de la santé et du bien-être des animaux. Le message est de mieux en mieux entendu, puisque 75 % des Québécois , comparé à 63 % l’an passé, croient que les conditions d’élevage du poulet au Québec sont bonnes voire très bonnes.

À vos casseroles!
Le Mois du poulet constitue donc l’occasion idéale pour les consommateurs de parfaire leurs connaissances et de découvrir de nouvelles façons de déguster cet aliment cosmopolite par excellence! Le Conseil du poulet a préparé quatre recettes originales qui font honneur aux saveurs du monde. L’aventure commence avec une recette toute simple enrobée des couleurs de l’Afrique : de petites boulettes de poulet haché grillées, farcies à la noix de coco et servies avec une sauce acidulée à la lime. Le voyage se poursuit en Asie, avec une Fricassée de haut de cuisse de poulet au curry rouge. Quelques ingrédients clés réunis dans un wok, on laisse mijoter et le tour est joué. L’Europe est ensuite à l’honneur avec une recette de Suprêmes de poulet à la méditerranéenne. De délicieuses poitrines de poulet dans une marinade aux effluves d’estragon, de romarin et de fenouil. Enfin, l’Amérique centrale nous titille les papilles avec une recette de cuisses de poulet marinées dans une savoureuse sauce au rhum et au citron vert.

Le Conseil du poulet du Québec
Le Mois du poulet est organisé par le Conseil du poulet du Québec, qui est composé de six membres de l’industrie soit La Fédération des producteurs de volailles du Québec, Flamingo d’Olymel, Exceldor, Les Rôtisseries St-Hubert, PFK Québec et les restaurants Scores. Cette organisation travaille à la valorisation et l’amélioration constante de la qualité du poulet au Québec et ce, de la ferme à la table. Pour obtenir plus d’information sur le Mois du poulet, consultez le site de la Fédération des producteurs de volailles du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de volailles du Québec (FPVQ)
http://www.lepouletduquebec.qc.ca/

Commentaires