Le président de la Banque mondiale appelle au doublement de l’aide au développement

France, 6 mars 2002 – Le président de la Banque mondiale James Wolfensohn a une nouvelle fois exhorté les pays riches à doubler leur aide au développement, qui représente aujourd’hui quelque 50 milliards de dollars par an. « Une aide supplémentaire de 50 milliards de dollars ne coûterait que 0,2% du Produit intérieur brut (PIB) des pays riches », a-t-il affirmé. Et de souligner que les pays riches ne consacrent que 0,3% de leur PIB au développement, une part bien inférieure à l’objectif de 0,7% fixé par les Nations Unies. « Pour réaliser nos objectifs, nous devons nous engager à répondre aux efforts des pays en développement en augmentant progressivement notre aide de 10 milliards par an par rapport à l’année précédente, atteignant 50 milliards par an dans 5 ans ». Cette aide financière doit être accompagnée d’une libéralisation du commerce international et le démantèlement des subventions agricoles dans les pays riches pour aider les économies des pays les plus pauvres à se développer, a-t-il par ailleurs estimé.

Source : Les Échos

Commentaires