Les milieux d’affaires canadiens accueillent favorablement l’accord conclu à Doha

Ottawa (Ontario), 14 novembre 2001 – L’accord signé par les membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), portant sur une nouvelle ronde de négociations de commerce multilatéral, est une bonne nouvelle pour les entreprises canadiennes et l’économie mondiale, affirme la Chambre de Commerce du Canada.

« L’accord de l’OMC est un signe positif que tous les pays participants reconnaissent les avantages de la création et de l’élargissement d’un système de commerce international fondé sur des règles », déclare Nancy Hughes Anthony, présidente et chef de la direction de la Chambre de Commerce du Canada. « Nous applaudissons le Canada pour le leadership dont il a fait preuve lors de ces négociations et pour sa contribution à la conclusion d’un accord visant le début d’une nouvelle ronde de négociations multilatérales », a-t-elle poursuivi.

Mme Hughes Anthony souligne également que « la conclusion de cet accord a exigé des accommodements de la part de tous les membres de l’OMC. Les pays méritent d’être félicités d’avoir su faire des compromis et d’avoir travaillé ensemble en vue d’un monde meilleur. Le processus de Doha n’a certes pas été facile ».

La Chambre est également ravie de constater que, dans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire, l’accord de l’OMC accorde une priorité à la réduction substantielle ou à l’exclusion des subventions à l’exportation faussant les échanges et à des améliorations substantielles à l’accès au marché.

La Chambre se réjouit également de l’examen des règles antidumping mentionné dans l’accord. Cela signifie que les règles et les procédures semblables à celles imposées au bois d’oeuvre résineux canadien ces dernières années feront l’objet de pourparlers internationaux pour la première fois depuis de nombreuses années. Les entreprises canadiennes attendent avec impatience des règles plus équitables et effectives.

L’accord se distingue par un objectif manifeste que tous les pays de l’OMC – développés ou non – devraient bénéficier de l’élargissement du commerce. Cet engagement contribuera à assurer que tout le monde profite des avantages des nouvelles négociations commerciales.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Chambre de Commerce du Canada

http://www.chamber.ca/

Commentaires