Les ministres Goodale et Vanclief de passage aux États-Unis

Ottawa (Ontario), 27 septembre 2000 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et le ministre responsable de la Commission canadienne du blé, M. Ralph Goodale, ont un message à communiquer aux dirigeants agricoles et politiques américains : le Canada et les États-Unis ont prospéré grâce au libre-échange et ils continueront de prospérer pourvu que les différends soient aplanis par un dialogue basé sur les faits et non sur des mythes.

Les deux ministres feront passer ce message le 28 septembre lors d’un discours-programme qu’ils prononceront à la conférence sur les questions agricoles Canada-États-Unis découlant de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), qui se tiendra à Brookings dans le Dakota du Sud.

Cette conférence de deux jours vise à promouvoir une meilleure compréhension de l’application des dispositions de l’ALENA et de ses effets sur le commerce canado-américain. Les ministres sont heureux du fait qu’elle aura lieu à la South Dakota State University, puisqu’ils s’attendent à ce que cet endroit soit davantage propice au dialogue constructif.

« Les États-Unis et le Canada continuent d’être le plus important partenaire commercial l’un de l’autre et sont le meilleur client l’un de l’autre pour les produits agricoles et agroalimentaires, a affirmé M. Vanclief. Par contre, dans le passé, nous avons entendu des personnes aux États-Unis exprimer des préoccupations injustifiées concernant les importations en provenance du Canada ou les pratiques commerciales canadiennes. En vérité, le Canada est un commerçant transparent, honnête et sociable et nous sommes d’avis que la rhétorique n’aide pas le gouvernement d’un pays ni de l’autre à coopérer pour résoudre les problèmes qui assaillent les agriculteurs d’un côté comme de l’autre de la frontière. »

« Bien que dans l’ensemble les relations commerciales du Canada avec les États-Unis sont amicales, il existe beaucoup d’idées fausses sur nos pratiques commerciales et sur la Commission canadienne du blé en particulier, a fait savoir M. Goodale. Nous n’apprécions guère ces opinions erronées et nous voulons nous assurer de rétablir la vérité des faits. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commission canadienne du blé

http://www.cwb.ca/

Commentaires