Les prix des marchandises en janvier laissent entrevoir la fin du cycle de baisse

Montréal (Québec), 12 février 2002 – En janvier, l’Indice des prix des
marchandises de la Banque de Montréal est resté relativement stationnaire pour
un troisième mois consécutif, ce qui constitue aux yeux de la Direction des
études économiques de la Banque un vigoureux indicateur selon lequel les
fortes baisses de prix de l’année précédente sont peut-être enfin terminées.

L’indice de la Banque a terminé le mois à 97,4 (1993 égale 100), soit à

un niveau inférieur de 33,3 % à celui de janvier 2001.

« La plupart des groupes de marchandises semblent avoir rompu par rapport
à leurs tendances à la baisse », a déclaré Earl Sweet, économiste en chef
adjoint de la Banque de Montréal. « Trois mois successifs de taux stables
devraient être considérés comme présageant que le cycle négatif est terminé et
que les prix commenceront à remonter lorsque la conjoncture économique
mondiale commencera à connaître une amélioration sensible. »

Le sous-indice du pétrole et du gaz a accusé la plus grande diminution au
cours du mois, soit de 4,2 %. Ce sous-indice est en baisse de près de 60 % par
rapport à l’année précédente.

« Nous estimons que les prix du gaz naturel resteront bas pendant une
bonne partie de l’été, mais que le fléchissement de l’offre américaine et la

reprise de la demande industrielle au cours du second semestre de cette année
pourraient entraîner une hausse substantielle des prix en 2003 », a déclaré M.
Sweet.

En janvier, le sous-indice des produits forestiers a augmenté de 1 %, ce
qui constitue seulement la deuxième hausse de ce groupe de produits au cours
des sept derniers mois. La hausse de l’indice découle essentiellement du
segment des produits du bois. La combinaison des périodes d’arrêt
technologique des usines, de la reconstitution des stocks par les clients et
de la robustesse de la consommation liée à la construction en raison du temps
exceptionnellement doux a contribué au raffermissement des prix du bois
d’oeuvre. A l’inverse, la faiblesse de la demande a continué de miner la
plupart des prix des pâtes et papiers.

En janvier, le sous-indice des métaux et minéraux a grimpé de 2,5 %, en

grande partie en raison de signes d’une reprise mondiale à venir. Parmi les
métaux, c’est le nickel qui a connu la plus forte augmentation, soit 12 %. Les
hausses de prix du cuivre et de l’aluminium ont été plus modestes, soit
respectivement 2,3 % et 1,5 %. Les économistes de la Banque estiment que bien
que la demande de métaux augmentera en 2002, les niveaux élevés actuels des
stocks modéreront les augmentations de prix.

Pour un deuxième mois consécutif, le sous-indice de l’agriculture a glissé légèrement, en baisse de 0,9 %. Le sous-indice est maintenant en baisse de 0,7 % par rapport à l’année précédente, soit la plus faible baisse de tous les volets de l’Indice des prix des marchandises de la Banque de Montréal. Les économistes de la Banque prévoient maintenant une tendance à la hausse des prix agricoles pour le reste de 2002 et au-delà, en raison d’une baisse des niveaux des stocks de céréales par rapport à la consommation.


<< ------------------------------------------------------------------------- Indice des prix des marchandises de la Banque de Montréal ------------------------------------------------------------------------- Niveau de janvier 2002 Variation en % par rapport à ---------------------- -------------------------------- 1993 égale 100 un mois plus tôt un an plus tôt ---------------------------------------- ----------------- -------------- Toutes les marchandises 97,4 -0,4 -33,3 ------------------------------------------------------------------------- Pétrole et gaz 111,4 -4,2 -58,0 ------------------------------------------------------------------------- Métaux et minéraux 99,7 2,5 -10,6 ------------------------------------------------------------------------- Produits forestiers 91,4 1,0 -13,1 ------------------------------------------------------------------------- Agriculture 80,8 -0,9 - 0,7 ------------------------------------------------------------------------- >>

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal

http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires