Les producteurs de porcs de la Mauricie : pionniers en matière de cohabitation harmonieuse

Saint-Paulin (Québec), 4 mai 2004 – Le Syndicat des producteurs de porcs de la Mauricie est heureux d’annoncer que les producteurs de la municipalité de Saint-Paulin, voisins de l’Auberge Le Baluchon, ont adopté un train de mesures en vue d’assurer la qualité de vie de la clientèle de cette entreprise récréo-touristique.

L’engagement des producteurs, signé aujourd’hui en présence des médias,comporte les mesures suivantes afin de réduire les odeurs :

  • Pas d’épandage de lisier entre le 20 juin et le 1er septembre sur les terrains situés à proximité de l’Auberge
  • Achat et utilisation d’une rampe basse d’épandage

    Les représentants du Syndicat ont rencontré tous les producteurs de porcsde la municipalité de Saint-Paulin et les propriétaires de l’Auberge. Ils ontainsi identifié les zones problématiques pour les odeurs provenant desépandages réalisés sur les terres à proximité. Cette série de rencontres a deplus permis d’élaborer des solutions satisfaisantes pour les deux parties.« Nous sommes ravis, de préciser, monsieur Lessard, l’un des propriétaires del’Auberge, de constater la très grande ouverture des producteurs de porcsavoisinant nos installations et nous acceptons de bon gré de collaborer à unprojet qui pourrait avoir un impact positif sur notre environnement ».

    Pour démontrer le sérieux de leur engagement, les producteurs ont de plusaccepté de mettre sur pied un Comité de suivi qui aura pour mandat de voir àl’évolution des actions prises et d’en mesurer les résultats.

    Cette entente pave la voie à une cohabitation harmonieuse entre lesproducteurs de porcs et leur communauté. Elle a pris son origine dans le cadred’une démarche plus globale visant à améliorer les relations entre lesproducteurs de porcs de la Mauricie et les citoyens résidant dans leurvoisinage. « Nous avons le sentiment, a déclaré monsieur Auger, président duSyndicat des producteurs de porcs de la région, d’être à l’avant-scène dunouvel état d’esprit des producteurs porcins ».

    En effet, en 2003, les producteurs de la région ont mis sur pied unComité de liaison avec la communauté en vue de mettre en oeuvre des activitésdiverses de bon voisinage. Comme première initiative, le comité a mandaté unagronome de la région afin de dresser le portrait agroenvironnemental desfermes porcines de la Mauricie. Le diagnostic qui en résulte est fortintéressant puisqu’il permet de constater l’état des pratiques desproducteurs. Ce diagnostic est d’ailleurs à l’origine des actions ci-dessusproposées et a permis d’identifier des champs d’intervention prioritaires,tels une meilleure gestion des odeurs dans Saint-Paulin, l’achat de rampesd’épandage pour l’ensemble de la région et l’embauche d’une ressourcespécialisée dans le but de réaliser des plans d’interventionsagroenvironnementales individualisés pour les producteurs de la région.

    « Le Syndicat de la Mauricie, de conclure Monsieur Auger, tient àsouligner la collaboration exceptionnelle de ses partenaires dans ce projet :la Fédération des producteurs de porcs du Québec, Le Groupe Envir-eau-sol, laFédération régionale de l’UPA, le Conseil pour le développement del’agriculture du Québec pour sa contribution financière et, bien sûr,l’Auberge Le Baluchon.

    Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

    Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (CDAQ)
    http://www.cdaq.qc.ca/

    Fédération de l’UPA de la Mauricie
    http://mauricie.upa.qc.ca

    Le Porc du Québec
    http://www.leporcduquebec.qc.ca/

    Commentaires