Les producteurs de tomates de la Californie réfutent des accusations de dumping

Fresno (Californie), 9 novembre 2001 – Les producteurs californiens de tomates cultivées en plein champ qualifient de « non fondées » les accusations de dumping portées par les producteurs canadiens de tomates en serre. Ces accusations ne serviraient qu’à étendre un conflit, auparavant limité aux serriculteurs nord-américains, à un différend commercial impliquant dorénavant la majorité des producteurs nord-américains de tomates cultivées en plein champ et en serre.

L’Agence canadienne des douanes et du revenu (ACDR) a annoncé son intention d’entreprendre une procédure anti-dumping relative aux tomates fraîches importées ou exportées des Etats-Unis, notamment les tomates cultivées au Mexique et importées au Canada en provenance des Etats-Unis. La Canadian Tomato Trade Alliance, dirigée par BC Hothouse et par les serriculteurs de l’Ontario, a porté cette affaire devant l’ACDR.

« L’ACDR a décidé d’entreprendre cette poursuite en raison des marges préliminaires imposées aux serriculteurs du Canada, à la suite de certaines pratiques de dumping observées aux États-Unis », a déclaré Ed Beckman, président de la California Tomato Commission, dont les producteurs de tomates cultivées en plein champ font l’objet de cette poursuite. « Nous estimons que nos producteurs de tomates cultivées en plein champ sont les victimes d’une riposte organisée injustement par l’industrie canadienne de la serriculture, en vue d’exercer des pressions politiques qui lui permettraient de régler ses propres difficultés, qui se traduisent par le dumping des tomates produites en serre canadienne aux Etats-Unis. »

En début d’année, les producteurs américains de tomates cultivées en serre ont intenté une poursuite anti-dumping contre les producteurs canadiens de tomates cultivées en serre devant le ministère américain du Commerce et la Commission du commerce international des Etats-Unis. Depuis, le gouvernement américain a déterminé provisoirement que les serriculteurs canadiens exportaient leurs produits par dumping aux Etats-Unis, en les vendant à un prix inférieur à leur coût de production, et qu’ils nuisaient ainsi à l’industrie américaine de la production des tomates en serre.

Les serriculteurs canadiens ont présenté leur requête devant l’ACDR en juin dernier, afin que l’organisme entreprenne une enquête de dumping auprès des producteurs américains de tomates en serre. Cette requête a été cependant rejetée. L’ACDR a transmis cette annonce quelques semaines avant l’imposition de droits de douane sur les tomates cultivées en serre au Canada et exportées aux Etats-Unis.

Par conséquent, les producteurs canadiens de tomates cultivées en serre devront prouver que les cultivateurs américains ont vendu leurs tomates à un prix nettement inférieur à leur coût de production, à la fin 2000 et durant la quasi-totalité de l’année 2001, leur causant ainsi des difficultés financières. « Les producteurs californiens de tomates cultivées en plein champ ne sont pas les seuls cultivateurs ou serriculteurs nord-américains à avoir adopté un prix de vente minimum égal ou supérieur au coût de production de l’ensemble des tomates exportées », a précisé M. Beckman. « Nos cultivateurs vendent des produits de qualité à juste prix. Puisque la majorité de nos tomates sont exportées aux distributeurs de services alimentaires au Canada, l’affaire sera suivie de près par les propriétaires canadiens de restaurant, qui optent presque exclusivement pour les tomates américaines cultivées en plein champ, en raison de leurs caractéristiques adaptées à la coupe en tranche. »

D’après les données transmises par Statistique Canada et par le ministère du Commerce des Etats-Unis, les importations de tomates californiennes ont diminué de 14,9 pour cent cette année au Canada, en comparaison de l’an dernier. Malgré la baisse des expéditions observée en Californie, le Mexique (+ 41,23 %), l’Espagne (+ 16,9 %) et les Pays-Bas (+ 71,9 %) ont enregistré des hausses spectaculaires. « Il nous est difficile de comprendre les raisons qui ont mené au lancement d’une enquête de dumping sur notre industrie, étant donné que nos ventes réalisées au Canada accusent une baisse cette année », a conclu M. Beckman.


<< Importations canadiennes de tomates (exprimées en milliers de dollars canadiens) Janvier-Août 2000 Janvier-Août 2001 Ecart (%) -------------------------------------------------- Mexique 22 620 872 31 972 691 41,23 % Espagne 6 663 251 7 786 782 16,9 % Pays-Bas 2 083 871 3 581 278 71,9 % Californie 25 561 790 21 753 857 - 14,9 % (Données transmises par Statistique Canada et par le ministère du Commerce des Etats-Unis) >>

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne des douanes et du revenu (ACDR)

http://www.ccra-adrc.gc.ca/

California Tomato Commission

http://www.tomato.org/

Canadian Tomato Trade Alliance

http://www.cdnsuccessstory.com/

Commentaires