Les Producteurs laitiers du Canada rencontrent le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

Ottawa (Ontario), 26 avril 2006 – Les Producteurs laitiers du Canada (PLC) ont rencontré le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Chuck Strahl, afin de répondre à son invitation au sujet de la formation d’un troisième groupe de travail laitier pour discuter encore une fois des solutions possibles visant à maintenir un système de gestion de l’offre solide et efficace.

« Les PLC sont disposés à travailler avec les parties intéressées – c’est-à-dire le gouvernement et les transformateurs – pour régler d’autres problèmesauxquels se heurtent actuellement l’industrie laitière canadienne, mais sinotre gouvernement n’agit pas concrètement pour rétablir les mesures decontrôle des importations d’ingrédients laitiers, nous ne pouvons consentir àfaire partie d’un autre groupe de travail. Le gouvernement doit prendre sesresponsabilités et agir immédiatement pour limiter les importations deconcentrés protéiques du lait (CPL), qui sont en voie d’éroder notre marché etde remplacer le lait des fermes dans les produits laitiers canadiens », a ditle président des PLC, Jacques Laforge.

A la réunion, le président des Producteurs laitiers du Canada, JacquesLaforge, a présenté au ministre Strahl le protocole d’entente qui décrit lesresponsabilités des parties intéressées en vue du maintien d’un système solideet efficace de gestion de l’offre de lait au Canada. Les Producteurs laitiersdu Canada ont également envoyé le protocole au président de l’Association destransformateurs laitiers du Canada, Andy MacGillivray, pour qu’il le signe.

L’une des dispositions du protocole est que le gouvernement du Canadadoit prendre des mesures immédiates pour faire en sorte que toutes lesimportations de concentrés protéiques du lait soient limitées aux quantitésqui ont été négociées par le Canada dans les négociations du Cycle d’Uruguay àl’OMC. Il demande aussi aux transformateurs d’appuyer les mesuresgouvernementales visant à limiter les importations de produits etd’ingrédients laitiers.

Outre le protocole, les PLC ont réitéré que les producteurs laitierss’engageront dans de nouvelles discussions avec les transformateurs à lacondition seulement que le gouvernement s’acquitte de ses responsabilités,c’est-à-dire appliquer des mesures efficaces de contrôle des importations deconcentrés protéiques du lait qui sont entièrement compatibles avec lesengagements internationaux du Canada.

« Les PLC demandent instamment au gouvernement de manifester son intentionde rétablir les mesures de contrôle des importations pour toutes les quantitésde CPL, y compris un calendrier précis pour l’application de mesures concrètesen vue de mettre un terme à ces importations massives subventionnées. Nousattendons avec impatience la réponse du ministre et des transformateurs », aconclu M. Laforge.

Les mesures de contrôle des importations sont un pilier important de lagestion de l’offre et elles ne peuvent être maintenues que par l’interventionvigoureuse du gouvernement. Le gouvernement du Canada doit prendre des mesuresconcrètes témoignant de son appui déclaré à la gestion de l’offre. Il a lepouvoir et le devoir de défendre vigoureusement le droit du Canada de limiterles importations de ces ingrédients qui déplacent le lait canadien sur lemarché intérieur.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Les Producteurs laitiers du Canada
http://www.producteurslaitiers.org

Commentaires