Les secteurs de l’énergie et des produits agroalimentaires de la Saskatchewan stimulent la croissance des exportations

Saskatoon (Saskatchewan), 28 avril 2006 – La robuste croissance des exportations de la Saskatchewan devrait se modérer à un taux plus durable de 5 % en 2006, après avoir progressé près de 14 % en 2005, d’après les prévisions des exportations provinciales d’Exportation et développement Canada (EDC). EDC prévoit une expansion continue des exportations provinciales de 3 %en 2007.

La croissance restera mue par la forte demande des exportations d’énergie et de produits agroalimentaires de la Saskatchewan, qui représentent respectivement 35,7 % et 26,3 % de l’ensemble des exportations de la province.La demande mondiale d’uranium et de potasse de la Saskatchewan a égalementstimulé la croissance de la Saskatchewan.

« L’expansion des exportations de la Saskatchewan est supérieure à lamoyenne nationale et bien répartie dans presque tous les secteurs », a déclaréStephen Poloz, premier vice-président, Affaires générales, et économiste enchef. « Le tassement des prix de l’énergie prévu en 2007 refroidira la fortecroissance de la Saskatchewan, mais les secteurs de l’énergie et des produitsagroalimentaires stimuleront l’expansion de la province à court terme. »

Les exportations d’énergie de la Saskatchewan devraient connaître unecroissance robuste de 14 % en 2006, après avoir grimpé de près de 22 % en2005. La flambée des cours mondiaux du pétrole a permis à l’énergie de devenirla principale exportation de la province. Les prix d’huile et du gaz devraientse tasser jusqu’en 2007, quand les capacités de production augmenteront, cequi se traduira probablement par une croissance plus modeste de la valeur desexportations d’énergie de 4 % en 2007.

Les exportations de produits agroalimentaires devraient s’accroître selonun taux robuste de 9 % en 2006 et un taux plus modeste de 2 % en 2007, sous lapoussée des principales cultures que sont les céréales secondaires, leslégumineuses et le blé autre que le blé dur. Elles devraient se raffermir en2006, parce que les rendements se sont accrus pendant la campagne 2005, maisles prix seront probablement poussés à la baisse, en raison de la productionaccrue l’an dernier dans presque tous les grands pays producteurs. Lesexportations de biens industriels de la Saskatchewan (qui représentent 26,1 %des exportations de la province) devraient diminuer de 10 % en 2006, aprèsavoir augmenté de près de 30 % en 2005, la baisse étant attribuable presqueentièrement à la flambée des prix de la potasse.

A l’échelle nationale, la croissance économique canadienne devrait resterstable à 3,0 % en 2006 et 2,7 % en 2007. Les volumes d’exportationscanadiennes devraient augmenter de 3 % en 2006, en légère hausse par rapport à2 % en 2005. A l’échelle internationale, EDC prévoit une croissance mondialede 4,3 % en 2006 et de 4,1 % en 2007, en baisse par rapport à une expansion de4,5 % en 2005. La vigueur continue est supérieure à la moyenne à long terme.Les Prévisions à l’exportation d’EDC sont présentées àhttp://www.edc.ca/docs/ereports/gef/EFindex_f.htm.

EDC, organisme de crédit à l’exportation du Canada, offre des solutionscommerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurscanadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, quelque7 000 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de sesconnaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ200 marchés. Société financièrement autonome, EDC est un chef de file reconnudans l’établissement de rapports financiers, l’analyse économique et lagestion des ressources humaines.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Exportation et développement Canada (EDC)
http://www.edc.ca/

Commentaires