L’indice des prix des marchandises agricoles en baisse en septembre

Montréal (Québec), 19 octobre 2005 – En septembre, les répercussions des ouragans Katrina et Rita dans la région américaine critique du golfe ont ébranlé des marchés des marchandises déjà serrés, propulsant à un autre sommet mensuell’indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier. L’indice aaugmenté de 6,4 % au cours du mois pour atteindre 210,2 (1993 égale 100).

« En particulier, les craintes de dommages importants à l’infrastructurede production pétrolière et gazière des Etats-Unis ont encore fait monter lesprix de l’énergie en flèche », a affirmé Earl Sweet, économiste en chefadjoint, BMO Groupe financier.

M. Sweet a fait remarquer que des ajustements par l’offre et par lademande semblent avoir calmé les pires préoccupations du marché, ce qui apermis aux prix du pétrole de se replier par rapport à leur sommet atteint audébut de septembre. « Toutefois, des travaux de reconstruction considérablesdevraient avoir des répercussions durables sur les prix des produits du bois »,a-t-il ajouté.

Le sous-indice de l’agriculture a accusé en septembre une baisse généralisée, car toutes les marchandises du sous-indice ont reculé au cours du mois. « Nous prévoyons un nouveau fléchissement à court terme compte tenu des perspectives améliorées des récoltes, même si le faible niveau des stocks par rapport à l’utilisation devrait entraîner un plancher au cours de la prochaine année », a ajouté M. Sweet.

En septembre, le sous-indice du pétrole et du gaz a bondi, poursuivantune très forte hausse de près de 50 % depuis mai. La hausse la plus récentetraduit entièrement une augmentation démesurée des cours du gaz naturel, carle cours mensuel du pétrole est resté essentiellement inchangé en septembre.

« Tandis que les installations pétrolières et gazières du golfe du Mexiqueont été fortement touchées par les ouragans Katrina et Rita, le marchépétrolier a été stabilisé par les importations croissantes de pétrole brut etde produits pétroliers ainsi que par la mise en vente d’une partie de laréserve stratégique, a fait observer M. Sweet. En outre, il y a eu certainssignes selon lesquels la hausse des prix pétroliers a ralenti la consommation.Jusqu’ici, les importations n’ont joué qu’un rôle mineur sur le marchécontinental du gaz naturel, où les données fondamentales de l’offre et de lademande intérieures sont très serrées. »

Des résultats mitigés au cours du mois ont fait en sorte que le sous-indice des métaux et des minéraux est resté stationnaire en septembre. Lafaiblesse du dollar américain et les craintes d’inflation ont soutenu l’or,tandis que le cuivre, le zinc et le plomb ont été soutenus par les inquiétudesface à l’offre en raison de mesures prises dans le secteur et de stocks quirestent bas. M. Sweet a déclaré que les cours des métaux devraient diminuer aucours de l’année à venir mais que le faible niveau des stocks devraitcontinuer à les soutenir à des niveaux relativement élevés.

« En septembre, les ouragans ont réveillé les prix des produits du bois,qui avaient été un facteur important de la glissade du sous-indice desproduits forestiers au cours des sept derniers mois. Avec le bond du boisd’oeuvre et des panneaux structuraux, le sous-indice a augmenté pour lapremière fois depuis février », a déclaré M. Sweet. Entre temps, le volet pâteset papiers du secteur a connu des résultats mitigés, avec un fléchissement dela pâte commercialisée et le maintien des gains antérieurs du papier journal.En perspective, tandis que les prix des produits du bois devraient être plusélevés que dans les prévisions antérieures, ils devraient quand même fléchirau cours de l’année à venir en raison d’un ralentissement prévu de laconstruction domiciliaire en Amérique du Nord.

    Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier, septembre 2005    ————————————————————————-                              Niveau de        Variation en pourcentage par                            septembre 2005              rapport à                           (1993 égale 100)  un mois plus tôt  un an plus tôt    ————————————————————————-    Ensemble des marchandises    210,2             6,4             32,7    ————————————————————————-    Pétrole et gaz               439,8             9,8             76,2    ————————————————————————-    Métaux et minéraux           162,9             0,0             15,3    ————————————————————————-    Produits forestiers          119,7             4,8             -3,5    ————————————————————————-    Agriculture                  101,2            -1,8             -1,5    ————————————————————————-

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires