L’Ontario poursuit ses efforts pour consolider le système de salubrité des aliments

Toronto (Ontario), 11 avril 2005 – Le gouvernement McGuinty assure encore mieux la salubrité des sources d’aliments pour les Ontariennes et les Ontariens en se dotant d’une voix unique pour tout ce qui touche à la santé des animaux età la salubrité des aliments, a déclaré aujourd’hui M. Steve Peters, ministrede l’Agriculture et de l’Alimentation.

Le gouvernement crée un Bureau du vétérinaire en chef de l’Ontario (VCO) et regroupe ainsi en un seule division du ministère toutes les responsabilités visant la salubrité des aliments en Ontario.

« Cette annonce fait suite à la principale recommandation du juge RolandHaines dans son rapport sur la réglementation et le système d’inspection de laviande en Ontario, a déclaré le ministre de l’Agriculture et del’Alimentation, M. Steve Peters. Nos efforts constants pour apporter desaméliorations permettront à notre système d’atteindre la classe internationaleet d’être en mesure à la fois de protéger la santé publique et d’encouragerune plus grande compétitivité dans le secteur agroalimentaire ontarien. »

La vétérinaire en chef de l’Ontario aura les responsabilités suivantes :

  • Assumer le contrôle dans toute situation d’urgence touchant la santé des animaux ou la salubrité des aliments;
  • Maintenir des liens avec le vétérinaire en chef du Canada, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, la Gestion des situations d’urgence Ontario, ainsi qu’avec les autres ministères et provinces.
  • Apporter son soutien aux programmes de santé animale existants, évaluer la nécessité d’établir une loi distincte sur la santé des animaux et mettra au point une stratégie globale de dépistage précoce et de prévention des maladies animales graves, en particulier celles qui sont susceptibles d’affecter les humains.

    La division de la salubrité des aliments regroupera les services despolitiques, des programmes et des opérations relatifs à la salubrité desaliments autrefois répartis à travers le ministère.

    « Les intoxications alimentaires sont très coûteuses et elles constituentun problème de santé publique qu’il est possible de prévenir, a déclaré leDr Sheela Basrur, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario. La création d’unenouvelle division de la salubrité des aliments au sein du ministère del’Agriculture et de l’Alimentation contribuera à protéger l’approvisionnementen aliments et à réduire les dangers d’intoxications alimentaires. »

    Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

    Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario
    http://www.gov.on.ca/OMAFRA/french/

  • Commentaires