Lorsque ça va mal, les producteurs agricoles se tiennent

Ottawa (Ontario), 17 septembre 2003 – Les Producteurs laitiers du Canada ont uni leur voix à celle de leurs homologues de l’industrie du boeuf pour remercier les Canadiens de leur appui extraordinaire, mais rappellent que la crise n’est pas terminée et qu’il y a des mesures immédiates à prendre.

« Cela a un effet domino dévastateur sur l’agriculture au Canada », adéclaré le président des PLC, Jean Grégoire. Les secteurs agricoles ne sontpas complètement indépendants les uns des autres. Lorsque l’un d’entre nouss’écroule, nous nous en ressentons tous, nos collectivités s’en ressentent etle Canada s’en ressent. « En tant que producteurs laitiers, nous appuyons noscollègues agriculteurs qui se sont rassemblés aujourd’hui sur la colline duParlement pour réclamer d’autres mesures immédiates pour contrer une crise quimenace de faire basculer les collectivités rurales. »

Les PLC appuient les efforts que déploie le Fédération canadienne del’agriculture pour obtenir que tous les producteurs de ruminants reçoiventl’aide dont ils ont besoin pour survivre à la crise. Il y a 90 000 producteursde boeuf qui n’ont plus de marché depuis 4 mois. La perte de marché pour lesanimaux laitiers est estimée dans les 300 millions de dollars.

Et M. Grégoire d’ajouter : « Les producteurs laitiers reconnaissent letravail indéfectible que l’hon. Lyle Vanclief, ministre d’Agriculture etAgroalimentaire Canada, et l’Agence canadienne d’inspection des aliments ontabattu depuis mai 2003, et ils leurs en sont reconnaissants. Les PLC sontrassurés par les rapports récents selon lesquels le gouvernement continue deréclamer la réouverture complète de la frontière. Nous sommes engagés àpoursuivre la collaboration avec le gouvernement et les autres organismesagricoles pour trouver des solutions pour les producteurs laitiers victimes decette crise. »

Les PLC participent à la Table ronde nationale sur la chaîne de valeur del’industrie du boeuf et participent à un sous-groupe de la Table rondetraitant de la crise. La Table ronde nationale sur la chaîne de valeur del’industrie du boeuf est un groupe mixte (gouvernement-industrie) créé plustôt cette année, qui a pour rôle d’élaborer des stratégies conjointes pour lesuccès futur du marché du secteur.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Les Producteurs laitiers du Canada
http://www.producteurslaitiers.org

Commentaires