Marché des grains: Le soya américain, une denrée convoitée

Le blé et le maïs ont décliné la semaine dernière sur le marché des grains, alors que le soya a profité de chiffres favorables au niveau de l’exportation. Les récoltes, les conditions météo et les statistiques sur les ventes de grains à l’étranger ont été les facteurs les plus déterminants des échanges.

Alors que la saison des récoltes bat son plein, les conditions très favorables aux États-Unis dans la Corn Belt ont fait décliner le prix du maïs qui a atteint vendredi son niveau le plus bas des cinq dernières semaines. À la mi-saison des récoltes, les prévisions augurent bien pour ce qui reste dans les champs, ce qui a mis le grain sous pression.

C’est toutefois le blé qui a le plus décliné. La force du dollar américain sur les marchés mondiaux le rend moins abordable en comparaison avec le blé provenant de Russie et de l’Ukraine. Les chiffres sur les exportations ont déçu les marchés, bien que les données dévoilées vendredi aient été un peu moins négatives. La tendance des dernières semaines n’est toutefois guère encourageante selon certains observateurs. Les conditions météo se sont de plus améliorées dans plusieurs régions du globe ayant souffert de temps très sec. C’est le cas pour le Sud des État-Unis qui s’apprête à semer leur blé d’hiver, tout comme en Russie. Le blé avait gagné des points à la suite de l’inquiétude causé par le temps sec mais les précipitations et celles qui sont annoncées ont réduit les inquiétudes sur ce front.

C’est le soya qui est sorti grand gagnant de la semaine avec un gain de près de 1,5% pour la semaine. La Chine a acquis davantage de soya que prévu en provenance des États-Unis, ce qui a donné un regain d’intérêt pour la fève. Les importations du pays pour septembre ont atteint un niveau sans précédent, en forte hausse par rapport à l’an dernier. Le ministère de l’Agriculture américain (USDA) a également annoncé plusieurs ventes vers la Chine au cours de la semaine. La tendance à la hausse pourrait toutefois se renverser puisque la récolte de soya aux États-Unis progresse plus rapidement que prévu avec de bons rendements.

Le boisseau de maïs pour décembre, le contrat le plus actif, a terminé vendredi à 3,7675 $US, contre 3,8275 $US la semaine dernière, une baisse de 1,70%. Le boisseau de blé pour décembre a reculé sous les 5$ à 4,9225 $US à la suite d’une chute de 3,3%, contre 5,0925 $US une semaine plus tôt. Le boisseau de soja pour novembre a gagné 1,4% à 8,9825$US par rapport à 8,8575 $US.

Source: Terre-net, Reuters

à propos de l'auteur

Journaliste et rédactrice en chef adjointe

Marie-Claude Poulin

Marie-Claude Poulin est journaliste et rédactrice en chef adjointe au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Marie-Claude Poulin

Commentaires