Michel Duval réélu à la tête des agronomes

La lutte a cependant été serré dans cette course médiatisée

L’agronome Louis Robert dont l’histoire fait les manchettes depuis le début de l’année aurait-il touché une corde sensible? Cela semble le cas puisque le prétendant à la présidence de l’Ordre des agronomes (OAQ)a perdu les élections de peu, soit de seulement 15 voix sur le président sortant, Michel Duval. Le taux de participation record de 64,1% témoigne aussi de l’intérêt des membres pour la représentation à la tête de l’OAQ.

Le résultat final de l’élection a été de 971 vote pour M.Duval et de 956 pour M.Robert. À la vice-présidence, Pascal Thériault a remporté 1123 votre contre 799 pour Caroline-Joan Boucher.

Par communiqué de presse jeudi soir, Michel Duval a réagi ainsi: «La démocratie a parlé. Les agronomes se sont engagés dans le processus électoral comme jamais. Je les remercie pour leur implication.» Dans un autre message adressé aux membres de l’OAQ, il a indiqué qu’il souhaitait terminer ce qu’il avait entrepris depuis ses deux années à la tête de l’OAQ. Il a aussi souligné l’implication de son adversaire dans la course pour la présidence, mentionnant le dynamisme de sa campagne afin de faire connaitre ses idées et sa vision de la profession d’agronome. Il a aussi tenu à rassurer ceux qui avaient supporté M.Robert en disant qu’il tiendrait compte de leurs attentes et de leurs aspirations. Il a terminé son message en incitant les agronomes à se rallier pour changer ensemble la profession.

Louis Robert avait aussi commenté la veille le résultat de l’élection. « Je suis content de la participation des agronomes à l’élection. Je suis également content de la campagne que j’ai menée. Je remercie mes proches collaborateurs. Il est vrai que je suis déçu du résultat, mais je n’en suis pas amer. Je me console en me disant que les enjeux ont été soulevés et seront débattus à l’Ordre. Ils ne seront pas oubliés pour autant. Espérons qu’ils seront réglés dans un proche avenir. Je remercie tous ceux qui m’ont appuyé. Je remercie aussi le personnel de la permanence.»

Entretemps, la commission parlementaire sur les pesticides a amorcé ses travaux jeudi à Québec. Selon le plan de travail adopté, une trentaine d’intervenants seraient invités à témoigner, dont des ministères. Un appel de mémoires serait aussi lancé sous peu, selon La Presse canadienne. Le député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy, qui est l’initiateur de la commission, a  dit souhaiter que cette dernière soit à son terme “le premier jalon d’une « prise de conscience » sur l’impact du modèle agricole actuel et le « pouvoir de certaines industries sur notre agriculture, son impact présumément néfaste sur la santé et l’environnement »”.

Source: OAQ, Le Devoir

 

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires