Mission commerciale agroalimentaire en Chine et aux Philippines

Ottawa (Ontario), le 13 avril 2000 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, sera à la tête d’une mission commerciale agroalimentaire canadienne en Chine et aux Philippines du 14 au 27 avril.







M. Vanclief a l’intention de discuter avec les fonctionnaires chinois de l’engagement que poursuit le Canada en vue d’uniformiser les règles du jeu internationales et de créer de nouveaux débouchés pour les producteurs canadiens du secteur agricole et agroalimentaire sur les marchés étrangers.


Il s’agit de la seconde expédition commerciale de M. Vanclief en Chine et de sa première aux Philippines. Ces deux pays sont devenus les centres d’intérêt des entreprises agroalimentaires du Canada – autant sur le plan du commerce que de l’investissement.

Selon M. Vanclief, il y aura des discussions concernant l’adhésion de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

« Nous continuons d’appuyer fermement l’adhésion de la Chine à l’OMC, a déclaré M. Vanclief. Ceci assurera aux exportateurs canadiens de produits agricoles et agroalimentaires un accès équitable et concurrentiel au marché chinois – un objectif à l’égard de l’accès aux marchés que s’est fixé le Canada pour tous les pays impliqués dans le processus de négociation de l’OMC. »

M. Vanclief a l’intention de discuter avec les fonctionnaires chinois de l’engagement que poursuit le Canada en vue d’uniformiser les règles du jeu internationales et de créer de nouveaux débouchés pour les producteurs canadiens du secteur agricole et agroalimentaire sur les marchés étrangers. Plus spécifiquement, M. Vanclief réitérera à la Chine la position du Canada sur les négociations agricoles de l’OMC, position qui vise l’élimination complète des subventions à l’exportation dans les plus brefs délais, des diminutions substantielles au soutien interne nuisant au commerce et des améliorations substantielles quant à l’accès au marché.

« Le Canada a une position de négociation forte et unifiée qui reflète les intérêts commerciaux généraux de l’ensemble du secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire, a souligné M. Vanclief. J’espère convaincre les Chinois qu’un meilleur accès aux marchés, à l’échelle internationale, sera non seulement bénéfique pour le Canada mais également pour leur économie. »

M. Vanclief, qui coprésidera une réunion du Comité conjoint de l’agriculture, de concert avec son homologue chinois, en profitera pour mettre en lumière l’excellente feuille de route du Canada au titre de la sécurité alimentaire et l’image positive que projette le pays pour ce qui est de la qualité et de la pureté de ses produits alimentaires et de ses boissons.

« Au cours de ma dernière mission commerciale en Chine, il apparaissait clairement qu’il existe un potentiel formidable pour les entreprises canadiennes dans ce marché qui affiche l’un des taux de croissance les plus spectaculaires au monde », a déclaré M. Vanclief.

« Et c’est là l’objet de cette mission – tirer parti de nos réussites passées pour offrir à notre industrie agroalimentaire encore plus d’occasions d’affaires, tant en Chine que dans les Philippines, et cela, au profit de l’ensemble de l’économie canadienne. »

M. Vanclief entend signer diverses ententes bilatérales qui visent à augmenter de manière considérable les exportations canadiennes de produits agroalimentaires vers la Chine.

La Chine se veut l’un des marchés commerciaux prioritaires du Canada et les Philippines représentent aussi un énorme potentiel commercial pour les entreprises canadiennes.

« Je compte bien faire passer le message suivant : nous avons très hâte de faire affaires avec les Philippines, a mentionné M. Vanclief. Les exportateurs de denrées alimentaires du Canada sont tout à fait disposés à produire ce que les consommateurs veulent. Et je suis certain que les consommateurs des Philippines découvriront bientôt ce que des milliers d’autres consommateurs des quatre coins de la planète savent déjà : acheter des produits canadiens, c’est acheter de la qualité. »

« En réalisant cette mission, j’espère aider le plus possible les entreprises canadiennes à non seulement accéder aux marchés de la Chine et des Philippines, mais surtout à y prospérer et à y croître. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires