Négociations de l’OMC : le Québec et le Canada sortent gagnants

Hong Kong (Chine), 18 décembre 2005 – Au terme de la VIe Conférence ministérielle de l’organisation mondiale du commerce, les ministres québécois du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, monsieur Claude Béchard et celui de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Laurent Lessard, ont dressé un bilan positif de leur participation à cette Conférence.

Les ministres ont intensément travaillé avec les producteurs agricoles québécois pour s’assurer que le texte initialement proposé, qui aurait pu être préjudiciable aux régimes québécois de gestion de l’offre, soit modifié. Cette proposition signifiait un accès plus grand au marché. Ils ont défendu avec vigueur et détermination le système de gestion de l’offre afin que le texte de la déclaration finale de la Conférence reflète leurs préoccupations. « Le texte final reconnaît maintenant qu’il est nécessaire de convenir d’un traitement pour les produits sensibles, tout en tenant compte de tous les éléments en jeu. Le gain obtenu permet de protéger notre système de gestion de l’offre. Dans les prochains mois, nous allons continuer d’être vigilants, déterminés et allons travaillé ensemble pour protéger nos acquis. Je suis très fier de cette victoire importante pour les producteurs québécois», de dire M. Lessard

La conférence a aussi permis des avancées sur d’autres sujets d’intérêts pour le Québec. En matière d’accès au marché pour les produits industriels, le texte adopté consacre une approche de réduction plus importante pour les tarifs douaniers plus élevés,ce qui permettra un accès élargi aux exportateurs québécois. Il en est de même pour l’approche et le calendrier de négociation convenus pour les services. Enfin, les décisions prises sur les règles commerciales et le mécanisme de règlement des différends devraient servir à mieux assurer que les recours commerciaux ne soient pas utilisés à des fins protectionnistes. «La Déclaration ministérielle de Hong Kong ouvre la voie à la mise en place de conditions améliorées pour conquérir de nouveaux marchés sans remettre en cause nos spécificités», a ajouté monsieur Béchard.

«Le Québec, assisté de plusieurs provinces, a su faire preuve de leadership dans le soutien du gouvernement canadien pour que les négociations évoluent dans le sens de préserver nos acquis et de permettre à nos entreprises de conquérir de nouveaux marchés», de conclure monsieur Béchard.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Ministère de l’Industrie et du Commerce
http://www.mic.gouv.qc.ca/index.html

Commentaires