Nomination du président-directeur général de la Financière agricole du Québec

Québec (Québec), 26 mars 2001 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Maxime Arseneau, est heureux d’annoncer que le Conseil des ministres a procédé à la nomination de Monsieur André Dicaire au poste de président-directeur général de La Financière agricole du Québec. Les autres membres du conseil d’administration seront nommés d’ici quelques jours.

Monsieur Dicaire, dont la réputation d’excellence n’est plus à faire, était jusqu’à récemment vice-président conseil au Groupe CGI. Il avait précédemment occupé plusieurs postes stratégiques au sein de la fonction publique québécoise, notamment à la Régie de l’assurance maladie du Québec et au Secrétariat du conseil du trésor.

« Je suis confiant que les interventions de Monsieur Dicaire, jumelées aux travaux des personnes déjà impliquées dans la mise en œuvre de La Financière agricole, permettront d’assurer que les activités de cet organisme débuteront dans les délais prévus », a déclaré le ministre. « Il est impératif, a-t-il ajouté, que la mise en place de La Financière agricole se concrétise rapidement pour le plus grand bénéfice des producteurs et productrices agricoles. »

De plus, le ministre a indiqué qu’il sera important que les productrices et producteurs soient régulièrement informés quant à l’état d’avancement et de mise en œuvre des programmes, désormais organisés par La Financière agricole du Québec.

La Loi sur La Financière agricole du Québec a été sanctionnée le 20 décembre 2000. La Financière agricole a pour mission de soutenir et de promouvoir le développement du secteur agricole et agroalimentaire. À ce titre, elle met à la disposition des entreprises des produits et des services en matière de protection du revenu, d’assurance et de financement agricole. Les affaires de la société seront administrées par un conseil d’administration composé de onze membres nommés par le gouvernement dont cinq sont choisis, y compris le président du conseil, parmi les personnes désignées par l’UPA. Ce nouveau partenariat garantira que les outils de développement mis à la disposition des productrices et des producteurs agricoles correspondront encore davantage à leurs besoins et à leurs préoccupations.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec

http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires