On demande l’élimination complète des subventions à l’exportation

Ottawa (Ontario), 26 novembre 2002 – Le Canada et les autres membres du Groupe de Cairns demandent à tous les pays d’éliminer les subventions à l’exportation; d’ici trois ans dans le cas des pays développés, et d’ici six ans dans le cas des pays en voie de développement.

La semaine dernière, le Canada et les membres du Groupe de Cairns ont présenté à l’Organisation mondiale du commerce une proposition sur la concurrence à l’exportation qui décrit la position du Groupe sur les subventions à l’exportation, les crédits à l’exportation et l’aide alimentaire internationale.

« Les subventions à l’exportation constituent la forme d’aide gouvernementale qui fausse le plus les échanges. C’est pourquoi il est primordial de les éliminer dans les plus brefs délais, a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief. Nous continuons de travailler à l’uniformisation des règles du jeu, afin de permettre aux producteurs des pays développés et des pays en voie de développement d’être concurrentiels dans un milieu équitable. »

La proposition demande non seulement l’élimination complète des subventions à l’exportation, mais également l’établissement de nouvelles disciplines sur l’utilisation des crédits à l’exportation soutenus par le gouvernement afin de les harmoniser avec les pratiques commerciales. Cette mesure permettra de veiller à ce que les programmes de crédit à l’exportation ne puissent être utilisés pour accorder des subventions à l’exportation.

« Depuis des années, le Canada n’a cessé d’exiger l’élimination des subventions à l’exportation en agriculture, a déclaré le ministre du Commerce international, M. Pierre Pettigrew. La proposition que nous présentons à l’OMC est un pas de plus dans ce processus et permettra de mettre en place un système commercial juste et efficace. »

La proposition recommande également la mise en place d’un certain nombre de nouvelles règles pour veiller à ce que l’aide alimentaire soit offerte pour répondre aux besoins du pays bénéficiaire et non utilisée comme forme de subvention à l’exportation déguisée.

Le Groupe de Cairns a été constitué en 1986 par une alliance de 17 pays, petits et moyens exportateurs de denrées agricoles, afin de poursuivre des objectifs communs en matière de libéralisation du commerce agricole.

Les pays membres du Groupe de Cairns sont l’Australie, l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, le Guatemala, l’Indonésie, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Paraguay, les Philippines, la Thaïlande, l’Afrique du Sud et l’Uruguay.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires