Pour réussir, il faut augmenter sa compétence

Pour le professeur en agroéconomie Raymond Levallois de l’Université Laval, il n’y a aucun doute : ce n’est pas la grosseur d’une entreprise laitière qui permet de prédire si un producteur réussira ou non. Son succès est avant tout déterminé par sa compétence à gérer son entreprise. Selon ce chercheur, la taille idéale d’une ferme laitière se situe entre 60 et 100 vaches.

Également membre du Groupe de recherche Trajet Laval, Raymond Levallois s’exprimait lors d’un déjeuner-conférence le 12 janvier organisé par l’Association québécoise des agronomes en zootechnie (AQAZ) dans le cadre du Salon de l’agriculture.

Mythes et réalités

Se basant sur différentes études, Raymond Levallois a déboulonné les uns après les autres les mythes entourant les grandes entreprises laitières.

Voici ce qu’il constate :
– Les grandes entreprises ne font peu ou pas d’économie d’échelle.
– Il y a des petits qui savent négocier de bons prix.
– À partir de 100-150 vaches, l’amélioration de l’efficactié n’existe plus.
– Les entreprises de moins de 35 vaches sont très fragiles, mais celles de plus de 150 le sont également, mais un peu moins.
– Si elles sont bien gérées, les petites et les moyenes entreprises peuvent se rapprocher des grandes entreprises les mieux gérées, malgré une efficacité du travail plus faible.

En fait, la motivation pour grossir provient davantage d’un choix personnel que d’arguments économiques. Les producteurs laitiers veulent alors se libérer de leur entreprise grâce à des employés. Ils concrétisent une vision d’entreprise. Ils satisfont leur ambition personnelle.

Comment réussir ?

Raymond Levallois cible trois aspects qui favorisent le succès de l’entreprise.
– Formation : Les agriculteurs les mieux formés sont aussi ceux qui réussissent le mieux.
– Compétence en gestion : La compétence en gestion est plus importante que la dimension de l’entreprise.
– La bonne personne : La personne conditionne les résultats de son entreprise. Le simple fait de changer de gestionnaire fait toute la différence sur le succès futur de l’entreprise.

Message pour les agriculteurs

Voici le message de Raymond Levallois à l’intention des agriculteurs.
« Augmentez votre compétence avant d’augmenter la dimension de votre entreprise.
– Faites mieux avant de faire plus.
– Plutôt que de parler d’entreprise de l’avenir, on devrait parler d’agriculteur et d’agricultrice de l’avenir ! »

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires