Pour un CCS plus bas des vaches laitières

Dans une récente étude menée sur 38 fermes laitières biologiques, Valacta a démontré que 29 % des fermes avaient maintenu un comptage des cellules somatiques (CCS) moyen de moins de 220 000 pendant au moins trois ans. Le centre d’expertise en production laitière pour le Québec et les Maritimes a voulu savoir ce qui distinguait ces troupeaux d’exception. En résumé, les vaches les plus propres se retrouvent parmi les troupeaux comptant moins de 220 000 de CCS. Dans ces troupeaux, les producteurs effectuent aussi un suivi plus rigoureux des bactéries contagieuses.

Pendant les trois ans du projet, le tiers des entreprises ont connu un maintien ou une amélioration d’un CCS bas. Cependant, 36 % se sont détériorées et 30 % sont demeurées à un niveau élevé. En fait, les fermes qui maintiennent un CCS bas sont celles qui excellent dans cinq secteurs de gestion :

– propreté des vaches

– bactériologie et ordre de traite

– méthode et système de traite

– gestion des vaches taries

– résistance des vaches

Les 18 % des troupeaux s’étant amélioré de 340 000 à 280 000 ont excellé sur tous ces points sauf la propreté des vaches qui était bonne à moyenne.

Voici les aspects à prendre en considération pour une meilleure propreté des vaches :

– plus de paille (2,5 kg/vache/jour)

– paille hachée

– entretien des stalles : augmenter la fréquence et ajuster au moment des repas

– chaux pour assécher les stalles

– tonte du pis, flancs et queue

– passage de la raclette en continu en stabulation libre à logettes

Le second aspect le moins bien maîtrisé était l’absence d’analyse bactériologique et l’ordre de traite. Pour améliorer le comptage, il est recommandé de tester la bactériologie du lait au vêlage et lors des mammites. Pour éviter les nouveaux cas, on analyse aussi le lait contaminé donné aux génisses et on teste les vaches achetées. On contrôle aussi les mouches. Avec la limite du CCS à 400 000 l’été prochain, Valacta mettra en ligne sous peu un Guide des bonnes pratiques pour un lait biologique de qualité.

Source : Valacta

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires