Producteur emprisonné

Henk Tepper, l’un des plus importants producteurs de pommes de terre au Nouveau-Brunswick, croupit dans une prison de Beyrouth, au Liban, depuis bientôt huit mois.

La semaine dernière, quelque 400 personnes se sont rassemblées à Grand Falls, au Nouveau-Brunswick, pour réclamer l’intervention du gouvernement fédéral afin de faire libérer ce ressortissant canadien. Une pétition a circulé.

La famille de Henk Tepper reçoit de ses nouvelles au compte-goutte depuis qu’il a été arrêté le 23 mars dernier. Un mandat d’arrestation international avait été émis à l’endroit de l’homme de 44 ans, sur la basse d’allégations voulant qu’il ait exporté des pommes de terre pourries en Algérie en 2007.

Henk Tepper cultive sur 3000 acres. Il écoule la plus grande part de sa récolte sur des marchés d’exportation comme le Liban, Cuba, le Venezuela et la Russie. Il exporte aussi les pommes de terres d’autres producteurs.

Sa ferme, Tobique Farms, croule maintenant sous le poids de ses dettes. Selon la CBC, elle devrait plus de 8 millions $ à ses créanciers. Tobique Farms évolue présentement sous la protection de la loi sur les faillites. Un juge a récemment prolongé cette protection jusqu’au 28 novembre.

Source : CBC

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires