Publication d’un rapport sur l’état de l’industrie des produits alimentaires et de consommation

Toronto (Ontario), 21 février 2005 – Le Conseil canadien des distributeurs enalimentation (CCDA), la Fédération canadienne des épiciers indépendants (FCEI)et l’association des Produits alimentaires et de consommation du Canada (PACC)ont fait paraître aujourd’hui leur deuxième rapport conjoint sur l’état del’industrie de la fabrication, de la distribution et de la vente au détail deproduits alimentaires et de produits de consommation au Canada. Réalisé par lafirme ACNielsen, ce rapport biennal renferme des statistiques sur l’apport de l’industrie à l’économie canadienne et à la société tout entière, ainsi que de précieuses informations sur les habitudes d’achat des consommateurs. Voiciquelques faits saillants du rapport :

  • L’industrie répond aux besoins des Canadiens en matière de santé, d’hygiène et de commodité. « En plus de sa contribution appréciable à l’économie canadienne, l’industrie des produits alimentaires et de consommation permet de mieux connaître l’état d’esprit des Canadiens », affirme Nancy Croitoru, présidente et chef de la direction, PACC. « Nous constatons que l’attrait des consommateurs pour les produits de soins personnels et ceux qui permettent de gagner du temps continue de s’accentuer, puisqu’il a entraîné une hausse des ventes au détail de 5,2 % et une croissance de 1,8 % de la production manufacturière connexe. » Selon les données recueillies par ACNielsen, on retrouve notamment dans les catégories de produits qui connaissent le taux de croissance le plus rapide : les fruits congelés (35 %), les légumes en feuilles en sac (38 %), les suppléments naturels pour la santé (29 %), l’équipement de nettoyage (26 %), les désodorisants pour tissus (29 %) et les assainisseurs d’air (17 %).
  • L’industrie est un puissant moteur de l’économie canadienne, puisqu’elle fournit du travail à près de 800 000 personnes. « Lorsque vous constituez le deuxième secteur en importance au pays pour la vente au détail et la fabrication, vous devez absolument continuer de progresser pour ne pas vous laisser distancer. L’établissement d’un bassin de gestionnaires compétents et une planification efficace à l’échelle de l’industrie sont des conditions essentielles à notre croissance à long terme », explique Nick Jennery, président et chef de la direction du CCDA. L’industrie des produits alimentaires et de consommation, qui exerce ses activités dans toutes les collectivités au Canada, compte plus de 455 000 travailleurs dans le secteur de la distribution et 325 000 autres dans le secteur manufacturier. « Près de 800,000 canadiens oeuvrent dans cette industrie ayant des retombées économiques de 70 milliards de dollars. Si vous comparez ces chiffres au 300,000 emplois du secteur automobile, vous constaterez l’impact économique considérable que représente notre industrie. », précise John Scott, président de la FCEI.
  • Les Canadiens bénéficient du contexte commercial le plus compétitif au monde pour leurs achats. Les consommateurs peuvent aujourd’hui choisir entre différents types de magasins — pharmacies, dépanneurs, entrepôts-clubs, etc. — pour réaliser les plus grandes économies possibles. Même s’ils fréquentent toujours majoritairement les épiceries pour l’achat de leurs aliments, ils sont aussi courtisés par des établissements non traditionnels qui réalisent des percées dans le secteur de l’alimentation grâce à la commodité des achats centralisés et qui accaparent ainsi une part supplémentaire du portefeuille des consommateurs.
  • ?L’industrie appuie les collectivités canadiennes L’industrie des produits alimentaires et de consommation est associée à un large éventail de programmes sociaux, publics ou communautaires à l’échelle du Canada. Elle est très bien placée pour apporter sa contribution à l’ensemble des collectivités canadiennes, puisqu’elle exerce ses activités dans toutes les provinces, d’un océan à l’autre. Chaque année, les membres de l’industrie versent environ 100 millions de dollars en argent à plus de 1 200 oeuvres de bienfaisance et remettent plus de 5 millions de sacs d’épicerie à des familles canadiennes démunies.

    Le Conseil canadien des distributeurs en alimentation (CCDA) est unorganisme sans but lucratif voué à l’essor de l’industrie de la distributionalimentaire et des services alimentaires au Canada. Il met tout en oeuvre pourreconnaître, favoriser et promouvoir les meilleures pratiques au sein del’industrie, dans l’intérêt de ses membres et de tous les consommateurscanadiens.

    La Fédération canadienne des épiciers indépendants (FCEI) est uneassociation à but non lucratif qui a pour mandat de défendre les intérêts des épiciers indépendants et franchisés au Canada au moyen de partenariats innovateurs avec des détaillants, leurs fournisseurs et les consommateurs.

    L’association des Produits alimentaires et de consommation du Canada(PACC) représente environ 150 entreprises canadiennes qui fabriquent etcommercialisent des produits de marques nationales et de marques maison venduspar l’intermédiaire de réseaux d’épiceries, de pharmacies, de dépanneurs, degrandes surfaces et de services alimentaires.

    Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

    Conseil canadien de la distribution alimentaire (CCDA)
    http://www.ccgd.ca/

    Fédération canadienne des épiciers indépendants (FCEI)
    http://www.cfig.ca/

    Commentaires