Pulvérisateur bien réglé

Un pulvérisateur bien réglé – ou bien calibré – permettra d’appliquer les bonnes doses de bouillie, de façon uniforme. C’est une question de précision, mais aussi de bonne gestion agroenvironnementale des ennemis des cultures.

Le réglage du pulvérisateur et son entretien annuel consistent à vérifier et nettoyer les principales composantes de l’appareil, dont :

  • Le réservoir (résidus, fuites, robinet de vidange, système d’agitation)
  • La pompe (lubrification, niveau d’huile, cloche à air)
  • Le système de circulation de la bouillie (filtres propres, tubulure et raccords de tuyau sans fuite, régulateur de pression sans fuite ni blocage, valves qui s’ouvrent et se ferment normalement)
  • Le manomètre (pour assurer stabilité et précision)
  • Le système d’expulsion de la bouillie (alignement, écartement et propreté des buses, stabilité, hauteur et repliement adéquats de la rampe)

Consulter le document L’entretien et le réglage du pulvérisateur – économie, efficacité et sécurité

 

Action réglage 2014
Dans le cadre de la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture, le MAPAQ a lancé le programme Action réglage 2014, pour promouvoir le bon usage des pulvérisateurs et des produits phytosanitaires, accroître la précision des applications et réduire les incidences sur l’environnement.

Action réglage 2014 propose une liste de personnes compétentes ayant obtenues l’accréditation nécessaire pour aider les producteurs à bien régler leurs pulvérisateurs.

La liste contient près d’une centaine de noms et numéros de téléphone de personnes accréditées pour les pulvérisateurs à rampe, en provenance de toutes les régions agricoles du Québec. Une fois le pulvérisateur réglé, une vignette annuelle y sera apposée.

Consulter la liste des intervenants accrédités

 

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires