Rencontre de la Filière agroalimentaire du Québec

Québec (Québec), 6 juillet 2001 – À l’occasion de la rencontre de la Filière agroalimentaire du Québec qui se tenait hier, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, a annoncé la tenue d’un Rendez-vous des décideurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois en octobre prochain. Il a également procédé au lancement d’une tournée de consultation sur la future politique de transformation alimentaire qui doit être rendue publique à l’automne 2001.

Le « Rendez-vous de mi-parcours » des décideurs

Cet événement d’envergure se tiendra les 17 et 18 octobre prochain, à Saint-Hyacinthe, et sera présidé par le Premier ministre, M. Bernard Landry, et le ministre Arseneau.

Pour la troisième fois en moins de quatre ans, l’ensemble des partenaires de la chaîne agroalimentaire ainsi que des représentants des milieux économique, régional, municipal et environnemental, se réuniront pour évaluer le chemin parcouru depuis la Conférence sur l’agriculture et l’agroalimentaire québécois de mars 1998 et le Rendez-vous des décideurs de mars 1999.

Les principaux sujets à l’ordre du jour de ce Rendez-vous seront la transformation alimentaire, l’agroenvironnement et la qualité des aliments.

La politique de transformation alimentaire

Le ministre Arseneau a également présenté aux partenaires de la Filière agroalimentaire du Québec le document L’industrie québécoise de la transformation alimentaire, une vision d’avenir à partager qui sera au cœur de la tournée de consultation lancée hier auprès de l’industrie alimentaire et des partenaires en développement économique. Cette démarche conduira à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une politique gouvernementale de transformation alimentaire au cours de l’automne 2001.

Les résultats de la consultation seront discutés au Rendez-vous des décideurs où seront également arrêtés les choix du milieu et du gouvernement quant aux priorités et aux moyens qui orienteront la Politique de la transformation alimentaire.

« L’industrie de la transformation alimentaire occupe une place stratégique dans l’économie du Québec. Avec ses 55 000 emplois, elle est le premier employeur du secteur manufacturier québécois. Il est donc primordial de soutenir les entreprises dans leur adaptation au nouveau contexte économique en les aidant à devenir plus compétitives et davantage axées sur l’innovation. Voilà pourquoi il importe de mettre en place une telle politique », a déclaré le ministre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires