Réfection des routes céréalières de la Saskatchewan

Regina (Saskatchewan), 25 mai 2001 – Quelque 220 millions de dollars iront à la réfection des routes de la Saskatchewan touchées par l’intensification du transport du grain.

C’est ce qu’ont annoncé le ministre des Ressources naturelles et ministre responsable de la Commission canadienne du blé, M. Ralph Goodale, le ministre de la Voirie et des Transports de la Saskatchewan, M. Pat Atkinson, le président de la Saskatchewan Association of Rural Municipalities (SARM), M. Sinclair Harrison, et le président de la Saskatchewan Urban Municipalities Association (SUMA), le conseiller Mike Badham.

Les fonds seront versés dans le cadre du Programme des routes céréalières des Prairies (PRCP) du gouvernement fédéral au cours des cinq prochaines années. Celui-ci a affecté 106,8 millions de dollars à la Saskatchewan dans le cadre de ce programme, et les 113,2 millions de dollars restants seront fournis par la province et les administrations municipales au fur et à mesure que les projets seront approuvés.

Les fonds fédéraux versés à la Saskatchewan s’inscrivent dans une enveloppe de 175 millions de dollars du PRCP annoncée en mai dernier pour la réfection des routes dans chacune des quatre provinces de l’Ouest.

Le budget sera réparti de la façon suivante : 70 pour cent des fonds iront à l’amélioration des corridors de transport du grain à revêtement mince à l’intérieur du réseau de routes secondaires, routes qui n’ont pas été construites pour les camions lourds, et les 30 pour cent restants serviront à la réfection des routes municipales.

« Le réseau de transport des grains est l’un des principaux facteurs qui influent sur les entreprises agricoles en Saskatchewan, a souligné M. Goodale, qui a annoncé ce financement aujourd’hui au nom du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief. Les routes céréalières représentent un élément essentiel du réseau et elles sont indispensables pour le maintien de collectivités rurales fortes. Les améliorations apportées grâce à ces fonds contribueront à faire en sorte qu’elles demeurent dans le meilleur état possible. »

M. Goodale a ajouté que ces fonds importants seront investis de façon stratégique afin d’en optimiser les retombées, et que le programme sera axé sur les principaux corridors utilisés pour transporter le grain qui n’emprunte plus le système ferroviaire.

« Nous réparons notre réseau routier, a affirmé le ministre Atkinson. L’amélioration de nos routes à revêtement mince est essentielle. Pratiquement tout l’argent du gouvernement fédéral affecté à la réfection du réseau secondaire ira à l’amélioration de ces dernières. L’investissement dans les corridors ruraux stratégiques de transport du grain constitue une initiative clé pour notre province. »

M. Atkinson a ajouté que la province a engagé 75 millions de dollars supplémentaires pour l’amélioration du réseau de routes à revêtement mince au cours des cinq prochaines années, et qu’elle envisage en outre de débloquer un montant de 15 millions de dollars pour des projets routiers municipaux qui permettront de détourner le transport du grain du réseau de routes secondaires. Les municipalités pourraient aussi contribuer à ces projets à hauteur de 23,5 millions de dollars.

« Les fonds provenant du PRCP aideront nos municipalités à améliorer quelques unes des principales routes du grain, a déclaré le président de la SARM, M. Sinclair Harrison. C’est un pas dans la bonne direction. »

« Bon nombre de routes secondaires tributaires du grain représentent des axes importants pour des services communautaires essentiels, a expliqué le président de la SUMA, M. Mike Badham. Nous sommes par conséquent heureux de participer à ce programme au nom des collectivités de la Saskatchewan. »

Les représentants du gouvernement fédéral, du ministère de la Voirie et des Transports de la Saskatchewan, de la Saskatchewan Urban Municipalities Association et de la Saskatchewan Association of Rural Municipalities administreront le programme et approuveront les travaux.

Le programme démarrera dès cette année, et les projets devront être menés à terme d’ici le 31 décembre 2006.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé

http://www.cwb.ca/

Commentaires