Résultats d’une étude sur le gène RN

Ottawa (Ontario), 5 juin 2001 – Selon les résultats d’une récente étude, les principales races pures employées en sélection porcine au Canada (Duroc, Landrace et Yorkshire) sont exemptes d’une mutation du gène RN qui affecte la qualité de la viande et cause des pertes significatives pour l’industrie porcine.

C’est la principale conclusion d’une étude menée conjointement par le Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Toulouse et le Centre canadien pour l’amélioration des porcs (CCAP). Cette étude représente une excellente nouvelle pour les producteurs commerciaux qui utilisent les races canadiennes Duroc, Yorkshire et Landrace dans leur schéma de croisement, et pour les abattoirs et les transformateurs qui achètent leurs porcs. Lors de l’étude, les porcs qui faisaient partie de l’échantillon formé de ces trois races étaient exempts du gène RN, ce qui signifie que les probabilités que ce gène se retrouve dans l’ensemble des troupeaux de ces races sont très minces. L’absence de gènes ayant un effet négatif sur la qualité de viande, comme le gène RN, et l’emploi de la race Duroc, connue pour sa qualité de viande supérieure, sont parmi les facteurs qui contribuent à l’excellente réputation du porc canadien sur les marchés domestiques et internationaux.

La présence du gène RN chez le porc entraîne des effets indésirables sur l’aptitude technologique de la viande et en conséquence, des pertes économiques évaluées à environ 14 dollars par porc porteur. Par exemple, la présence du gène RN accroît les pertes d’eau lors de la cuisson des jambons réduisant du même coup le poids et la valeur du produit fini.

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 305 verrats provenant des centres d’insémination artificielle de toutes les régions du pays afin de déterminer la fréquence du gène chez les trois principales races employées au Canada. Comme le gène RN a été associé à la race Hampshire, des échantillons sanguins prélevés sur 89 porcs provenant des quelques producteurs qui utilisent encore cette race au Canada ont aussi été analysés à titre de référence. Les résultats montrent que le test génétique utilisé dans l’étude permettait de détecter la fréquence élevée du gène RN dans cette race.

Le CCAP est un organisme créé par le secteur porcin pour coordonner les efforts d’amélioration génétique au Canada. Son mandat inclut le développement de programmes d’amélioration génétique, la recherche sur les méthodes d’évaluation et de sélection et le calcul d’évaluations génétiques nationales.

Le CRDA est le plus grand centre de recherche fédéral sur les aliments transformés au Canada. Son mandat couvre la conservation, la transformation, la qualité et l’innocuité des aliments. Le CRDA est l’un des 19 centres de recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada au pays.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Centre canadien pour l’amélioration des porcs (CCAP)

http://www.ccsi.ca/

Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA)

http://res.agr.ca/sthya/index.htm

Institut national de la recherche agronomique (INRA)

http://www.corse.inra.fr/

Commentaires