Selon FAC, la planification est essentielle lorsque vient le temps de travailler avec les établissements financiers

Regina (Saskatchewan), 23 janvier 2009 – Pour les producteurs, le début d’une nouvelle année est un temps propice pour planifier les 12 mois qui viennent avec leur établissement financier.

Quel que soit l’établissement financier avec lequel le producteur ou l’agroentrepreneur fait affaire, son partenaire financier doit comprendre son entreprise.

« Un bilan à jour et détaillé de l’actif et du passif et un plan d’affaires sont très utiles », affirme Dan Bergen, chef de l’exploitation à Financement agricole Canada.

Un sondage mené auprès du groupe consultatif Vision de FAC montre que même si 90 p. 100 des répondants ont dit qu’à leur avis, le fait d’établir des objectifs augmente la probabilité de réussite de leur entreprise, seulement 32 p. 100 des répondants disent avoir mis leurs objectifs par écrit. Le groupe consultatif Vision regroupe plus de 9 000 producteurs des quatre coins du pays.

L’agriculture est une entreprise. Comme pour toute autre entreprise, un plan écrit aide les propriétaires à canaliser leurs efforts et à rester sur la bonne voie. Le plan agricole doit inclure les objectifs à court terme de l’entreprise (ceux des 12 prochains mois) et les objectifs à plus long terme, ainsi qu’un plan d’action des étapes nécessaires pour les atteindre.

Au cours de l’année, FAC offrira une série d’ateliers et de tournées d’apprentissage à l’échelle nationale dans le but d’aider les producteurs à approfondir leurs connaissances sur des sujets allant de la gestion financière agricole et du risque lié aux prix des marchandises, aux ressources humaines et à la planification de la relève, en passant par la planification successorale et la formulation d’une vision et d’objectifs. De l’information additionnelle peut être obtenue à ce sujet à www.fac.ca. Le lien suivant permet d’en savoir plus sur ce qu’est un plan d’entreprise : www.fcc-fac.ca/fr/LearningCentre/business_plan_f.asp.

« La gestion et la planification du flux de trésorerie sont des éléments clés d’un plan agricole, car elles facilitent la prise de décisions d’achat et de marketing, explique M. Bergen. Cela aide également lorsque le client nous informe si et quand il a besoin d’emprunter et nous fait part de ses plans d’atténuation du risque. En fait, une des choses les plus importantes qu’un producteur puisse faire est de communiquer avec son établissement financier lorsque ses plans changent. Comprendre l’entreprise de nos clients nous permet de leur offrir des solutions personnalisées qui les aideront à mieux réussir. »

FAC est le plus important fournisseur de solutions financières et d’affaires aux agriculteurs et aux agroentrepreneurs canadiens. Passionnés de l’agriculture, les membres de son personnel assurent le service à la clientèle à partir de cent bureaux situés principalement dans les régions rurales du Canada. FAC a un portefeuille de première qualité d’une valeur de plus de 15 milliards de dollars et vient de connaître une quinzième année consécutive de croissance de son portefeuille, ce qui témoigne de la réussite de sa clientèle.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Financement agricole Canada (FAC)
http://www.fac-fcc.ca/

Commentaires