Selon l’OMC, la politique commerciale du Canada figure parmi les plus transparentes et les plus libérales au monde

Ottawa (Ontario), 14 mars 2003 – Le ministre du Commerce international, M. Pierre Pettigrew, s’est réjoui des résultats de l’examen de la politique commerciale du Canada par l’Organisation mondiale du commerce (OMC). En effet, celle–ci reconnaît que le Canada est une des nations commerçantes dont la politique figure parmi les plus libérales et les plus transparentes du monde.

Le Secrétariat de l’OMC désigne le Canada comme étant la cinquième plus grande nation commerçante au monde et souligne que « l’économie canadienne a réussi à surmonter le récent ralentissement de l’économie mondiale et à résister aux effets du ralentissement de l’économie américaine depuis 2000 ».

« L’an dernier, l’économie canadienne a distancé celle des autres pays du G7, a déclaré le ministre Pettigrew. Les Canadiens sont fiers de cette reconnaissance du principal organisme du commerce à l’échelle mondiale. D’après l’OMC, nos politiques sont judicieuses et nos perspectives d’avenir, encourageantes. C’est en poursuivant notre travail acharné et voué à une libéralisation accrue du commerce que nous contribuerons à la prospérité des pays en développement. »

« Le Canada doit utiliser son leadership dans le contexte de la ronde de Doha pour le développement et de la Zone de libre–échange des Amériques pour mieux concilier les intérêts différents et favoriser un consensus, notamment à la lumière des défis qui se dressent devant nous. »

L’examen de la politique commerciale de 2003 est le septième depuis l’instauration du mécanisme d’examen des politiques commerciales, en vertu de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), en 1989. Le dernier examen de la politique commerciale du Canada remontait à décembre 2000.

Vous trouverez bientôt les résultats de l’examen de la politique commerciale du Canada mené par l’OMC dans le site Web du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Commentaires