Semaine de débats et de discussions sur l’avenir de l’agriculture

Ottawa (Ontario), 25 février 2005 – Les dirigeants agricoles du Canada, réunis à Ottawa à l’occasion de l’Assemblée annuelle de la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA), ont conclu une semaine de discussions et de débats animés et intenses sur les difficultés et enjeux nombreux auxquels le secteur agricole du Canada fait face. Conformément au thème de cette année – « Responsabilisation et partenariat : les clés de la réussite » – les délégués ont affirmé le besoin pour tous les producteurs et organismes agricoles de travailler ensemble afin d’augmenter leurs forces ainsi que leur taux de rentabilité sur le marché, au pays et à l’étranger.

Les délégués ont eu la possibilité de poser des questions à Andy Mitchell, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, au sujet de l’appui du gouvernement à l’égard de l’agriculture, particulièrement en ce qui a trait au budget fédéral déposé cette semaine. Ils ont été heureux d’entendre le Ministre réitérer l’engagement du budget visant à éliminer le dépôt obligatoire dans le cadre du PCSRA. De plus, les dirigeants agricoles ont eu l’occasion de transmettre leurs suggestions à Wayne Easter, secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, chargé actuellement de trouver des solutions aux problèmes causés par le faible revenu agricole chronique.

Les autres exposés ont permis aux délégués d’entendre d’autres points de vue sur les questions touchant les secteurs et d’en discuter. Jack Wilkinson, président de la Fédération internationale des producteurs agricoles (FIPA), a parlé du besoin de responsabiliser les agriculteurs, au Canada et à l’étranger. Une réunion d’experts a donné lieu à une tribune dans laquelle la discussion animée portait sur la raison pour laquelle les questions agricoles n’ont pu éveiller de résonance chez le consommateur moyen et les médias grand public.

Dans la foulée de l’approche populaire préconisée par la FCA en ce qui a trait à l’élaboration de politiques, les organismes membres de la FCA ont mis de l’avant des résolutions touchant des questions politiques telles que le commerce, les filets protecteurs, la salubrité alimentaire, et la santé des animaux. Ces résolutions permettront à la FCA d’orienter ses efforts en lobbying au cours de la prochaine année. Parmi les résolutions adoptées, il y a : la demande que fera la FCA au gouvernement afin de mettre en oeuvre un programme de vaches de réforme; la demande que fera la FCA au gouvernement afin d’indemniser les producteurs par rapport aux pertes encourues à la suite de l’abrogation des garanties financières sur les versements de la Commission canadienne du blé; l’incitation que mettra en oeuvre la FCA auprès du gouvernement quant au respect de son engagement dans le cadre de l’ALENA afin d’harmoniser l’enregistrement des pesticides au Canada avec celui aux États-Unis; de même que le travail auquel la FCA prendra part avec ses organismes membres en vue de mettre en oeuvre une stratégie de relations publiques à long terme, faisant la promotion du rôle important de l’agriculture, à l’intention des consommateurs du Canada.

Fait important à souligner, les membres de la FCA ont adopté une résolution visant à exercer des pressions soutenues sur le gouvernement fédéral, de façon à ce que les producteurs obtiennent un soutien financier face aux catastrophes liées aux revenus et que les programmes gouvernementaux actuels ne permettent pas d’enrayer adéquatement. « Nous avons été heureux d’entendre le ministre Mitchell réitérer l’engagement du gouvernement à trouver des solutions à long terme à la crise du revenu agricole. Il faut cependant reconnaître que la crise atteint actuellement un point culminant. Le gouvernement doit donc dès maintenant prendre des mesures afin d’appuyer l’industrie », a déclaré Bob Friesen, président de la FCA.

En outre, la FCA est heureuse de faire l’annonce des membres qui composeront l’exécutif en 2005‑2006 : Bob Friesen exécutera son quatrième mandat à la présidence de la FCA, alors que Laurent Pellerin et Marvin Shauf exécuteront chacun un autre mandat à la vice-présidence de la FCA.

« Depuis 1935, la FCA est un organisme solide qui lutte afin de faire valoir les intérêts des agriculteurs canadiens. De nos jours, l’organisme mène une lutte particulièrement acharnée devant toutes les difficultés auxquelles l’industrie fait face depuis quelques années. La FCA continuera de lutter dans l’intérêt des agriculteurs canadiens de toutes les provinces et de tous les secteurs producteurs de biens », de déclarer M. Friesen.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires