Soya : reconnaître une carence en manganèse

PHOTO : Brigitte Duval, MAPAQ

Les symptômes d’une carence en manganèse dans le soya sont bien précis : alors que les rainures de la feuille demeurent vertes, une chlorose se produit sur le reste de la surface, qui passe du vert pâle au jaune, même au blanc dans les pires cas. Ces symptômes sont souvent plus présents sur les feuilles les plus jeunes (haut du plant). Dans certains cas, la carence s’atténuera avec le développement du système racinaire.

Les carences en manganèse se manifestent avec plus d’intensité dans certaines régions du Québec. Elles varient aussi à l’intérieur d’un même champ. En général, le manganèse est présent dans le sol, mais il n’est pas toujours disponible pour la plante. Sa disponibilité dépendrait du pH, ainsi que du tassement du sol. Parfois, on ne note aucune déficience là où circulent les pneus de la machinerie.

PHOTO : Horst Bohner, MAAARO

La carence est récurrente et il vaut mieux procéder à une application à chaque fois qu’on revient en soya. Inutile de tenter de corriger par des amendements organiques ou minéraux.

« Je ne recommanderais aucune autre application que sous forme foliaire, entre les stades du 3e au 5e trifolié, affirme Marc Saumure, directeur de territoire chez Prograin et Certified Crop Advisor (conseiller en grandes cultures) en Ontario. Le plant a besoin de très petites quantités, mais il est démontré que s’il y a carence, une application de manganèse aura un effet sur le rendement. »

PHOTO : Ceresco

Si vous êtes tentés d’appliquer du manganèse en même temps que des herbicides, il est fortement recommandé de bien lire les étiquettes. Certains produits ne sont pas compatibles.

Ce texte est tiré de l’article «Lire dans les feuilles de soya», publié dans Le Bulletin des agriculteurs de novembre 2012.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires