Surveillance de l’influenza aviaire chez les oiseaux sauvages au Québec : résultats sur Internet

Québec (Québec), 13 septembre 2006 – Les résultats des 1628 analyses faites jusqu’à présent sur des oiseaux sauvages du Québec dans le cadre des programmes canadien et québécois de surveillance de l’influenza aviaire n’indiquent aucune présence du virus de la souche asiatique. Les analyses ont été effectuées au cours des derniers mois sur des oiseaux sauvages provenant de diverses régions. Ces résultats, et d’autres à venir, seront dorénavant publiés dans le site Internet du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ).

D’une part, le programme québécois de surveillance des mortalités des oiseaux sauvages, qui compile, entre autres données, celles qui ont trait aux mortalités d’oiseaux signalées par la population, ont donné lieu à 300 analyses portant sur diverses espèces d’oiseaux sauvages depuis janvier 2006; les conclusions de ces analyses confirment l’absence d’influenza aviaire chez ces oiseaux.

D’autre part, dans le contexte de l’Enquête canadienne interagences sur l’influenza aviaire chez les oiseaux sauvages, des analyses ont été faites à ce jour sur 1328 échantillons provenant du Québec. Ces travaux ont permis de déceler la présence du virus de l’influenza aviaire H5N6 chez un seul canard malard provenant du lac Saint-Pierre. Ce virus est une souche nord américaine faiblement pathogène. En outre, aucun signe de maladie ou de mortalité inhabituelle n’a été relevé chez les oiseaux prélevés. Le MAPAQ rappelle que l’an dernier un virus de l’influenza aviaire de souche nord américaine avait déjà été détecté au lac St-Pierre. Le virus H5N6 récemment découvert chez un canard du même secteur ne constitue donc pas un risque additionnel pour la population ni pour les oiseaux sauvages du Québec.

Rappelons que cette enquête pancanadienne est coordonnée par le Centre canadien coopératif de la santé de la faune (CCCSF). En 2006, des échantillons sont prélevés chez des oiseaux sains dans plusieurs régions du Canada. Au Québec, les échantillons proviennent, entre autres lieux, du secteur du lac Saint-Pierre et de localités situées le long du fleuve Saint-Laurent. D’autres résultats d’analyses portant sur des oiseaux sauvages de L’Isle-Verte et du Cap Tourmente sont attendus d’ici quelques semaines. Ceux-ci seront diffusés dans le site Internet du MAPAQ dès qu’ils seront connus.

Les personnes désirant connaître les résultats de la surveillance de l’influenza aviaire au Québec peuvent consulter le site Internet du MAPAQ.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires