Système novateur de gestion des déchets agricoles

18 avril 2002 – L’Association canadienne du ciment (ACC) a le plaisir d’annoncer qu’elle mènera une importante étude de faisabilité afin d’évaluer une nouvelle technologie destinée à la gestion des déchets agricoles, au Canada. Cette technologie révolutionnaire, le Système de solution intégrée de gestion des déchets agricoles (SSIGDA), s’avère déjà un succès en Europe, tant sur le plan économique qu’environnemental. L’étude portera sur l‘opportunité d’adapter cette technologie aux standards de l’industrie agricole nord-américaine.

L’étude est rendue possible grâce à l’aide financière apportée part le Fonds d’habilitation municipal vert (FHV) de la Fédération canadienne des municipalités et elle sera menée en collaboration avec Outlook Pork Farms Ltd, de Lethbridge, en Alberta.

« Nous applaudissons l‘initiative de la Fédération qui reconnaît le potentiel économique et environnemental de ce projet. De plus, la FCM a su appuyer un véritable partenariat entre l’industrie du ciment, le secteur de l’agriculture et le comté de Lethbridge », déclare le président de l’ACC, M. François Lacroix.

« La gestion des rejets agricoles constitue un défi environnemental de taille qui pourrait avoir une incidence significative sur l’économie de notre municipalité et le gagne-pain de nos familles. Grâce à l’appui de la Fédération canadienne des municipalités, le comté de Lethbridge peut participer activement à la recherche d’une solution durable pour la gestion des déchets agricoles et municipaux », explique M. David Oseen, préfet du comté de Lethbridge.

« Outlook Pork Farms participe activement à la recherche d’une solution durable pour la gestion des déchets agricoles depuis plusieurs années. Nous croyons sincèrement que ce partenariat public-privé aboutira à une solution qui bénéficiera à tous les résidants de la région » d’ajouter le président de Outlook Pork Ltd, M. Peter Klok.

Transformer les déchets agricoles en ressources renouvelables

Le Système de solution intégrée de gestion des déchets agricoles (SSIGDA) est une technologie européenne de gestion des purins qui aidera à protéger les eaux de surface et la nappe phréatique, qui réduira les odeurs causées par l‘entreposage et la dispersion des purins et qui diminuera les émissions de méthane et d‘oxyde d’azote. Cette technologie incorpore un système de traitement des eaux usées et des systèmes de traitement anaérobique et aérobique. Elle sépare les déchets en matériaux anaérobiques, en liquides et en solides. Ainsi traités, les déchets sont transformés en ressources, notamment en énergie et en engrais. L‘étude de faisabilité devrait se terminer à l’automne 2002.

Fonds d’habilitation municipal vert

La Fédération canadienne des municipalités est la voix nationale des gouvernements municipaux, depuis 1901. Parmi les membres de la FCM, on dénote les métropo1es, les centres urbains et ruraux et les principales associations municipales des provinces et des territoires, au nombre de 19.

Le fonds d’habilitation municipal vert, d‘une durée de cinq ans, est une source de financement de l’ordre de 25 millions $ qui offre des subventions pour des évaluations énergétiques et des études de faisabilité. Son objectif premier est l‘implantation de systèmes de gestion et de technologies environnementales novateurs en milieu municipal. Pour être admissible au fonds, un projet doit démontrer un haut niveau d’innovation, une amélioration significative de la performance et un potentiel de reproduction à grande échelle.

Le secteur agricole représente un marché important et stratégique pour l’industrie du ciment et du béton, au Canada. L’agriculture accapare annuellement quatre pour cent de la production totale du ciment au pays. Le béton, quant à lui, représente plus de 17 pour cent ( 76 millions $ ) des dépenses en matériaux de construction, dans le secteur industriel. Aussi, plus de la moitié des fabricants de béton desservent les marchés ruraux et agricoles, au Canada..

L’Association canadienne du ciment (ACC) représente 100 % des producteurs de ciment au Canada. L’ACC oeuvre avec des partenaires stratégiques afin d’accroître l’utilisation du ciment et du béton au Canada, fournit une expertise technique et d’ingénierie aux utilisateurs de béton et fait profiter ses membres d’un véhicule pour participer au développement des politiques publiques. Ces efforts visent à augmenter la notoriété de l’engagement de toute l’industrie pour des communautés vivantes, un environnement sain et une économie concurrentielle.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération canadienne des municipalités (FCM)

http://www.fcm.ca/

Commentaires