Un nouveau geste de la SAQ envers les artisans en France

Montréal (Québec), 31 octobre 2008 – La Société des alcools du Québec dirigera une mission commerciale réunissant des producteurs de vin québécois en sol français. Cette mission, qui se tiendra du 2 au 9 novembre, mènera les participants au coeur du Languedoc et à Paris, où des visites et des rencontres de formation et d’échanges sont prévues. Pilotée par levice-président et chef de l’exploitation de la SAQ, monsieur Alain Brunet, ladélégation comptera huit producteurs artisans d’ici dont le président del’Association des vignerons du Québec, monsieur Charles-Henri De Coussergues.

Une occasion à saisir pour les vignerons québécois

Désireuse de mettre son expertise, ses ressources et ses contacts auservice des producteurs québécois, la SAQ souhaite par l’organisation de cettepremière mission commerciale provoquer des situations favorables àl’apprentissage et la formation. En effet, la mission permettra aux vigneronsde chez nous de rencontrer des producteurs français bien établis et reconnuset de visiter des sites instructifs pour la commercialisation de leursproduits. Ainsi, plusieurs thèmes seront abordés tout au long de la semaine.Il sera entre autres question de la gestion de la qualité, de l’améliorationcontinue, de la traçabilité des produits, de la biodynamie et de différentesstratégies de marketing.

Du Languedoc à Paris

La mission prévoit en outre la visite de quatre domaines de la région duLanguedoc. Cette dernière, fort appréciée des consommateurs québécois, estreconnue pour sa riche expertise vinicole. A ces visites de vignobless’ajoutera également une rencontre avec le Comité interprofessionnel des vinsdu Languedoc.

Dans la capitale française, les participants à la mission visiteront uncave parisienne, une usine de contenants alternatifs proposant des bouteillesde plastique et seront reçus à la Délégation générale du Québec à Paris.

Des gestes concrets de la SAQ

Cette mission commerciale organisée par la SAQ s’ajoute aux différentsgestes posés au cours des dernières années envers les producteurs artisansquébécois. Dorénavant, 288 produits provenant de 65 fournisseurs se retrouventsur les tablettes des 360 succursales de la Société proposant des produits desterroirs (vin, cidre, liqueur de petits fruits). Aussi, deux succursales sontdédiées à la commercialisation de produits vinicoles québécois. Il s’agit dessuccursales abritées par le Marché Atwater à Montréal et le Château Frontenacà Québec. Enfin, les publications de la SAQ proposent régulièrement à laclientèle des produits d’ici. Ces efforts, jumelés au dynamisme et à laténacité des artisans, portent fruit alors que les ventes de ces produits dansle réseau SAQ sont passées de 2 millions de dollars en 2001-2002 à12,2 millions de dollars en 2007-2008.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Association des vignerons du Québec (AVQ)
http://www.vignerons-du-quebec.com/

Société des alcools du Québec (SAQ)
http://www.saq.com/

Commentaires