Une année record de soya en Amérique du Nord

Le rapport du département américain d’Agriculture (USDA) sur les superficies consacrées aux cultures était fortement attendu vendredi le 30 juin. Et comme dans les dernières années, la dernière estimation du gouvernement a causé des surprises. L’année 2017 affiche un nombre record de terres dédiées au soya et encore moins de blé que prévu. Les estimations pour le maïs ont toutefois été relevées. La présente saison voit donc le soya presque dépasser le maïs au niveau des superficies cultivées. La situation reflète celle du Canada où les superficies de soya ont bondi de plus de 33% pour atteindre un record absolu.

Les producteurs ont indiqué avoir semé 89,5 millions d’acres de soya contre 83,433 millions d’acres en 2016. Le chiffre est inférieur aux prévisions de mars du USDA de 88,7 millions mais demeure un record de tout les temps pour les États-Unis.

Les ensemencements de maïs s’élèvent à 90,9 millions d’acres, soit moins que les 94 millions de l’an dernier mais davantage que les estimations de 89,996 millions.

La culture du blé a été encore moins populaire que prévu avec une superficie totale de 45,66 millions d’acres par rapport aux prévisions du printemps de 46,1 millions. Il s’agit d’un nouveau record à la baisse pour la céréale. Il s’était semé en 2016 pour  50,1 millions d’acres de blé.  Le blé de printemps a été délaissé avec seulement 10,9 millions d’acres comparativement à des prévisions de 11,31 millions et des superficies de 11,6 millions en 2016.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires