Une autre vache pour la ministre de l’agriculture !

St-Eustache (Québec), 30 octobre 2003 – Les producteurs de bovins de l’Outaouais-Laurentides ont fait cadeau d’une autre vache à la ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, madame Françoise Gauthier, lors de sa participation au gala annuel de l’Ordre national du mérite agricole, à Laval.

Une quinzaine de producteurs de la région se sont postés devant l’hôtelSheraton afin d’accueillir la ministre et lui remettre une nouvelle vache,qu’elle pourra ajouter à son troupeau. Ce cadeau s’inscrit en continuité de lamanisfestation d’hier où plus de 5000 producteurs de bovins venus de partoutau Québec ont témoigné devant le parlement de Québec leur mécontentement etdénoncé l’aide gouvernementale insuffisante dans la crise qui les affectedurement depuis le 20 mai dernier.

Sur la colline parlementaire, les producteurs ont indiqué clairement etfermement qu’ils ne lâcheraient pas prise. « Les élus de Québec et d’Ottawanous trouveront partout sur leur chemin tant et aussi longtemps que lesproducteurs ne pourront pas compter sur un véritable programme d’aide quicouvrira tous les secteurs de la production bovine et jusqu’à ce que lesfrontières soient totalement ouvertes et que les prix auront retrouvé leurscours normaux », avait déclaré hier le président de la Fédération desproducteurs de bovins du Québec, M. Michel Desureault. Déterminés, lesproducteurs tiennent parole.

Le Syndicat des producteurs de bovins Outaouais-Laurentides représente1500 producteurs de bovins et compte pour environ 10 % de la production bovinequébécoise. « Quand on met en perspective l’aide de 20 millions de dollarsannoncée par la ministre il y a deux semaines, dont seulement 10 millionsproviennent d’argent neuf, on se rend vite compte que les montants annoncéssont nettement insuffisants. Pour la vache de réforme seulement, cette grandeoubliée du programme d’aide, les pertes pour la région se situent aux environsde 4 millions de dollars », a déclaré M. Gib Drury, président du Syndicat desproducteurs de bovins Outaouais-Laurentides. A l’échelle du Québec, les pertessont évaluées, pour la période du 20 mai au 31 décembre 2003, à plus de 150millions de dollars pour l’ensemble de la production bovine.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires