Vache folle : le ministre Vanclief commente

Toronto (Ontario), 30 juillet 2003 – Au nom de l’industrie de boeuf et du gouvernement du Canada, je remercie la population canadienne de son appui. Les Canadiens n’ont pas cessé de témoigner leur foi et leur soutien à l’égard de nos aliments et notre système alimentaire depuis la découverte, en mai, d’un cas isolé d’encéphalopathie spongiforme bovine en Alberta. Aujourd’hui, ils continuent d’afficher leur solidarité dans le cadre du barbecue « boeuf sans frontières ».

J’aimerais également féliciter McDonald’s, Burger King, A&W et Dairy Queen qui ont annoncé leur intention d’utiliser du boeuf canadien dans leurs restaurants au pays. J’espère que leurs clients, après avoir goûté à ce qui se fait de meilleur, voudront que les restaurants continuent de servir du boeuf canadien lorsque la frontière rouvrira.

Je salue également l’initiative de XL Foods, qui a fait des dons à des banques alimentaires de l’Ouest canadien; de Sunterra Quality Food Markets, qui a réduit le prix du boeuf emballé pour stimuler le marché; de la brasserie Big Rock, qui a versé une partie de ses ventes au fonds de développement des marchés des producteurs de boeuf de l’Alberta; ainsi que des organisateurs de la collecte de fonds privée Steak and Stars qui aura lieu bientôt pour prêter main-forte à l’industrie canadienne du boeuf.

J’encourage aussi toute la population canadienne à participer au « barbecue le plus long du monde » le 2 août. Cuisine Canada invite les Canadiens de partout à servir des coupes de boeuf secondaires, qui sont en excédent. Exhibez le drapeau et soyez l’hôte d’un barbecue ce samedi à 18 heures !

Ce ne sont que quelques exemples parmi les nombreux efforts qui visent à soutenir notre industrie du boeuf.

Sur une autre note, je demande à tous les créanciers d’être le plus indulgent possible afin d’aider les producteurs de boeuf à passer au travers de cette période difficile.

Le barbecue qui a lieu au parc Downsview, à Toronto, donne un autre coup de pouce à notre industrie du boeuf. Cet événement remplit deux objectifs : nous offrons de la nourriture aux amateurs de musique affamés, mais surtout, nous faisons la promotion de la salubrité et de la qualité du boeuf canadien.

Le boeuf canadien est le meilleur au monde et le festin d’aujourd’hui provient de l’Alberta, du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Ontario. Les données scientifiques ont renforcé le fait que le boeuf canadien ne présente pas de risque et que le système alimentaire du Canada compte parmi les plus approfondis à l’échelle mondiale.

Le Canada a rehaussé ses normes déjà très rigoureuses par la prise de mesures, annoncées récemment, visant le retrait des matières à risque spécifiées, ou MRS.

Le premier ministre, mes collègues du cabinet fédéral, mes collègues des provinces et moi-même faisons tout notre possible pour faire rouvrir la frontière afin que les échanges commerciaux reprennent. Le premier ministre s’est adressé aux dirigeants de divers pays. La ministre de la Santé, Mme Anne McLellan, a parlé à ses homologues. Je me suis entretenu avec nombre de mes homologues à l’échelle internationale, et nos représentants sont allés au Japon et dans d’autres pays.

Les agriculteurs sont l’épine dorsale du pays. L’appui témoigné dans le cadre du spectacle Molson Canadian Rocks for Toronto leur donnera la détermination voulue alors que nous nous efforçons de faire lever les interdictions frappant les produits de viande canadiens.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires