Vache folle : l’éleveur ignore la source de la contamination

Toronto (Ontario), 23 mai 2003 – Le propriétaire de la vache de l’Alberta atteinte d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) a affirmé qu’elle semblait normale jusqu’au jour, où elle s’est mystérieusement affaissée.

« C’était une vache comme les autres qui est tombée et qui a été envoyée à l’abattoir en vue de sa transformation, où elle a été jugée impropre à la consommation », a déclaré l’éleveur Marwyn Peaster lors d’une conférence de presse sur son ranch de Wanham, dans le nord-ouest de l’Alberta (ouest).

« Elle avait la pneumonie et elle n’est jamais entrée dans la chaîne alimentaire », a-t-il dit dans ses premières déclarations au sujet de ce cas de vache folle, le deuxième au Canada en dix ans.

En 1993, un cas de bovin au Canada souffrant de l’ESB n’avait causé que peu d’émoi puisque celui-ci était d’origine britannique.

Cette fois, bien que l’origine de l’ESB ne soit pas encore établie, l’hypothèse qu’il s’agisse bien d’un premier cas local en Amérique du Nord se renforçait jeudi.

« Je crois qu’elle provenait peut-être de quelque part dans la (province voisine de) la Saskatchewan », a lui-même estimé M. Peaster au sujet de la vache noire Angus, abattue en janvier.

L’homme, originaire du Mississippi (sud des Etats-Unis), a précisé que la vache faisait partie d’un troupeau de 70 bêtes qu’il avait acheté à une entreprise de l’Alberta en août 2002.

« Je suis incapable d’expliquer comment elle a pu contracter l’ESB » a-t-il dit.

Les 115 bêtes du troupeau de M. Peaster ont été abattues jeudi pour réaliser des tests, afin de savoir si d’autres vaches avaient aussi la maladie. Les résultats seront connus dans quelques jours.

Source : AFP

Commentaires